Quant à savoir si les écoles rouvriront en premier, il est "beaucoup trop tôt pour le dire", indique le ministre. L'impact économique de la crise sanitaire sera par contre au moins deux fois plus fort que celui de la crise financière de 2008, estime en outre David Clarinval. "On atteindra presque le niveau de 1929." Le ministre apporte toutefois une nuance: les mesures prises à l'époque avaient accentué la crise. "Cette fois, toutes les mesures que nous prenons visent à minimiser l'impact économique et social afin de favoriser la reprise économique qui suivra la sortie progressive du confinement." (Belga)

Quant à savoir si les écoles rouvriront en premier, il est "beaucoup trop tôt pour le dire", indique le ministre. L'impact économique de la crise sanitaire sera par contre au moins deux fois plus fort que celui de la crise financière de 2008, estime en outre David Clarinval. "On atteindra presque le niveau de 1929." Le ministre apporte toutefois une nuance: les mesures prises à l'époque avaient accentué la crise. "Cette fois, toutes les mesures que nous prenons visent à minimiser l'impact économique et social afin de favoriser la reprise économique qui suivra la sortie progressive du confinement." (Belga)