Selon lui, le flou continue de subsister sur le protocole applicable à la réouverture des terrasses, notamment la question des plexis, ce qui a le don de l'ulcérer. "Depuis le Codeco du 14 avril qui a annoncé la réouverture des Horeca, je n'ai de cesse de dénoncer le côté inéquitable de cette réouverture partielle qui plonge nombre d'établissements dans le désarroi. Entre ceux qui ne peuvent ouvrir faute de terrasse et ceux pour qui celle-ci est non rentable, la situation des établissements horeca bruxellois est difficile. C'est peu dire, que les conditions de réouverture constituent une question cruciale pour nombre de restaurateurs qui attendaient de connaître celles-ci pour savoir s'ils étaient en capacité d'ouvrir ou non", a-t-il affirmé vendredi matin. L'échevin a indiqué avoir reçu "seulement" jeudi le protocole de réouverture terrasse que ses services ont enfin pu communiquer aux exploitants. Celui-ci mentionne bien la possibilité de recourir à des plexis si la distance de 1,5m entre les tables ne peut être respectée en terrasse. A ses yeux, cette information est cruciale pour de nombreux établissements Horeca qui sans ça ne peuvent ouvrir dans des conditions de rentabilité. "Et aujourd'hui ce cafouillage au sein du gouvernement jette une nouvelle fois le trouble à moins de 24h de l'ouverture, c'est inadmissible". "Je m'interrogeais déjà pour savoir ce que le Fédéral avait fait depuis octobre pour préparer les protocoles de réouverture du secteur, je m'interroge maintenant sur leur professionnalisme à quelques heures de la réouverture de ces entreprises", a-t-il commenté. L'échevin réclame qu'on s'en tienne au protocole publié hier et communiqué aux exploitants en maintenant la possibilité d'utiliser des plexis et ainsi permettre une réouverture sereine et rentable pour un maximum d'acteurs du secteur Horeca. (Belga)

Selon lui, le flou continue de subsister sur le protocole applicable à la réouverture des terrasses, notamment la question des plexis, ce qui a le don de l'ulcérer. "Depuis le Codeco du 14 avril qui a annoncé la réouverture des Horeca, je n'ai de cesse de dénoncer le côté inéquitable de cette réouverture partielle qui plonge nombre d'établissements dans le désarroi. Entre ceux qui ne peuvent ouvrir faute de terrasse et ceux pour qui celle-ci est non rentable, la situation des établissements horeca bruxellois est difficile. C'est peu dire, que les conditions de réouverture constituent une question cruciale pour nombre de restaurateurs qui attendaient de connaître celles-ci pour savoir s'ils étaient en capacité d'ouvrir ou non", a-t-il affirmé vendredi matin. L'échevin a indiqué avoir reçu "seulement" jeudi le protocole de réouverture terrasse que ses services ont enfin pu communiquer aux exploitants. Celui-ci mentionne bien la possibilité de recourir à des plexis si la distance de 1,5m entre les tables ne peut être respectée en terrasse. A ses yeux, cette information est cruciale pour de nombreux établissements Horeca qui sans ça ne peuvent ouvrir dans des conditions de rentabilité. "Et aujourd'hui ce cafouillage au sein du gouvernement jette une nouvelle fois le trouble à moins de 24h de l'ouverture, c'est inadmissible". "Je m'interrogeais déjà pour savoir ce que le Fédéral avait fait depuis octobre pour préparer les protocoles de réouverture du secteur, je m'interroge maintenant sur leur professionnalisme à quelques heures de la réouverture de ces entreprises", a-t-il commenté. L'échevin réclame qu'on s'en tienne au protocole publié hier et communiqué aux exploitants en maintenant la possibilité d'utiliser des plexis et ainsi permettre une réouverture sereine et rentable pour un maximum d'acteurs du secteur Horeca. (Belga)