"C'est un loisir qui n'a plus sa raison d'être. Au même titre que la surpêche, l'agriculture intensive... qui participent à la diminution de notre biodiversité", estime Jean-Claude Beaumont, directeur de la LRBPO dans L'Avenir. Le secteur des chasseurs, quant à lui, regrette le moment choisi pour la publication de ces résultats. "La Ligue royale profite d'un moment de fragilité de la chasse. Je suis attristé et offusqué qu'on vienne attaquer la chasse à un moment où la nature a besoin de toute la solidarité pour faire sortir le virus (de la peste porcine, NDLR)", déclare Benoît Petit, président du Royal Saint Hubert club de Belgique. Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 personnes entre le 17 décembre et le 3 janvier derniers. La marge d'erreur est de 3,1%. (Belga)

"C'est un loisir qui n'a plus sa raison d'être. Au même titre que la surpêche, l'agriculture intensive... qui participent à la diminution de notre biodiversité", estime Jean-Claude Beaumont, directeur de la LRBPO dans L'Avenir. Le secteur des chasseurs, quant à lui, regrette le moment choisi pour la publication de ces résultats. "La Ligue royale profite d'un moment de fragilité de la chasse. Je suis attristé et offusqué qu'on vienne attaquer la chasse à un moment où la nature a besoin de toute la solidarité pour faire sortir le virus (de la peste porcine, NDLR)", déclare Benoît Petit, président du Royal Saint Hubert club de Belgique. Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 personnes entre le 17 décembre et le 3 janvier derniers. La marge d'erreur est de 3,1%. (Belga)