"A la suite de la manifestation à Bruxelles, en décembre dernier, nous avons décidé de nous lancer dans un projet ancré à Liège. C'est une décentralisation du mouvement, avec des revendications nationales mais aussi locales", a expliqué Vanessa Lallemand, instigatrice de la marche avec Sébastien Morant. "Liège est une des villes où le nombre de jours avec une mauvaise qualité de l'air est le plus élevé. Cela a un impact néfaste sur tout le monde, en particulier sur les personnes sensibles comme les enfants ou les personnes âgées", a de son côté souligné Noé Lecocq, chargé de mission à la Fédération Inter-Environnement Wallonie au cours des discours prononcés en début de manifestation. "Il faut une vraie politique pour réduire la voiture en milieu urbain et développer les transports en communs ou le vélo. Il est tout à fait possible de revenir à des pratiques plus saines", a-t-il ajouté. (Belga)

"A la suite de la manifestation à Bruxelles, en décembre dernier, nous avons décidé de nous lancer dans un projet ancré à Liège. C'est une décentralisation du mouvement, avec des revendications nationales mais aussi locales", a expliqué Vanessa Lallemand, instigatrice de la marche avec Sébastien Morant. "Liège est une des villes où le nombre de jours avec une mauvaise qualité de l'air est le plus élevé. Cela a un impact néfaste sur tout le monde, en particulier sur les personnes sensibles comme les enfants ou les personnes âgées", a de son côté souligné Noé Lecocq, chargé de mission à la Fédération Inter-Environnement Wallonie au cours des discours prononcés en début de manifestation. "Il faut une vraie politique pour réduire la voiture en milieu urbain et développer les transports en communs ou le vélo. Il est tout à fait possible de revenir à des pratiques plus saines", a-t-il ajouté. (Belga)