Le niveau de danger d'incendie a été qualifié de "catastrophique" lundi par les services des pompiers de l'Etat, dans trois régions dont la capitale de l'Etat, Sydney, et sa périphérie immédiate. Il a été avisé aux résidents de se tenir prêts à fuir en cas d'incendie. Mais dans certaines régions, le service d'incendies de Nouvelle-Galles du Sud a communiqué sur Twitter, qu'il était "trop tard pour partir", conseillant aux habitants de "trouver un refuge alors que le feu approche". Environ 3.000 pompiers ont été déployés, appuyés par des centaines de camions citernes et 80 avions, selon le décompte des service d'incendie. "Tout est fait pour être prêts aujourd'hui à ces conditions d'incendie incroyablement dangereuses en Nouvelle-Galles du Sud et au Queensland. La Défense est prête à assister les Etats et à répondre localement avec tout ce qui est nécessaire", a communique en début de journée le Premier ministre australien, Scott Morrison. Les incendies de forêts ont déjà ôté la vie à trois personnes durant le week-end et une centaine de personnes ont été blessés. Plus d'un million d'hectares de terrain sont en outre partis en fumée, ce qui représente plus de trois fois la superficie brûlée lors des trois dernières saisons de feux combinées, selon les pompiers. Les autorités ne pensent pas que la ville de Sydney, qui compte plus de quatre millions d'habitants, soit menacée, mais elles ont lancé une alerte sanitaire en raison de l'épais nuage de fumée toxique qui recouvre la ville. La présence de ces nuages de fumée, liés aux incendies de la semaine dernière, a été signalée jusqu'en Nouvelle-Calédonie, à près de 1.500 kilomètres de l'autre côté de la mer. (Belga)