L'Eglise catholique de Belgique ouvre son "rapport 2019" sur la place des femmes dans ses structures. Une mise en évidence inédite pour cette radiographie chiffrée des acteurs et activités de l'Eglise. Les femmes constituent la majorité (55 %) des quelques 7 000 personnes qui endossent des responsabilités à différents niveaux de l'Eglise. "Les résultats laissent clairement apparaître que les femmes jouent un rôle déterminant pour l'avenir de l'Eglise et dans la vie spirituelle", commente Stéphane Nicolas, l'un des auteurs du rapport, établi à la demande de la Conférence des évêques de Belgique.

Selon les chiffres récoltés, les femmes assument 56 % des fonctions paroissiales, 64 % des activités de l'Eglise dans l'enseignement et les soins, 43 % des responsabilités à l'échelle des diocèses, détaille le rapport. Plus précisément, il relève que 7 catéchistes sur 10 sont des femmes, tout comme 8 assistants paroissiaux ou pastoraux sur 10, 68 % des aumôniers d'hôpitaux et de maisons de repos, 56 % des inspecteurs dans l'enseignement, 57 % des responsables de célébration. "Les conseils épiscopaux, composés des plus proches collaborateurs d'un évêque, sont constitués à 22 % de femmes, alors que ces conseils étaient encore entièrement masculins il y a une dizaine d'années", signale Tommy Scholtès, le porte-parole des évêques.

Les femmes assument 56 % des fonctions paroissiales, 64 % des activités de l'Eglise dans l'enseignement et les soins, 43 % des responsabilités à l'échelle des diocèses

Axelle Fischer, secrétaire générale des asbl catholiques Entraide et fraternité (solidarité internationale) et de Vivre ensemble (justice sociale), confirme la féminisation en cours de l'Eglise en Belgique et au-delà : "Les femmes sont bien présentes au sein de l'institution religieuse, mais aussi dans les associations catholiques. Cette évolution est inscrite dans notre époque : les luttes sociales actuelles sont menées par des femmes, telles les jeunes militantes de la cause environnementale. De son côté, le pape François montre un désir d'inclusion : il a invité la secrétaire générale de la CIDSE au synode des évêques pour l'Amazonie."

Un bémol tout de même : si "féminisation" de l'Eglise il y a, les femmes ne sont pas considérées comme les égales des hommes dans l'institution catholique romaine. Le droit de vote n'a pas été accordé aux femmes présentes aux derniers synodes, malgré leur demande. Et l'ordination de femmes est exclue par le droit canon. Elles ne peuvent donc accéder aux ministères d'évêque, de prêtre et de diacre. Toutes les autres fonctions leur sont ouvertes et elles assument de plus en plus de positions de responsabilité. De la nef à la sacristie, des salles de catéchisme aux maisons de retraite, elles sont, plus que les hommes, le visage de l'Eglise en Belgique.

Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez les commentaires de spécialistes et le détail des chiffres sur l'Eglise catholique de Belgique dans Le Vif/L'Express de ce jeudi 5 décembre et sur levif.be

© DR