Ce quatrième volet de mesures économiques en Wallonie prendra notamment la forme d'une intervention calculée sur base d'un pourcentage du chiffre d'affaires perdu pendant la période d'activité la plus importante de l'année pour ces entrepreneurs et indépendants, à savoir l'été et le début de l'automne, a expliqué M. Borsus (MR). Un taux de 10% du chiffre d'affaires perdu sur cette période a été cité, mais les modalités doivent encore être discutées. Au total, 50 millions d'euros seront mobilisés pour aider rapidement les entreprises concernées via un apport en trésorerie, selon le ministre. Par ailleurs, des prêts et garanties seront envisagés pour chaque situation avec l'aide des bras financiers de la Région que sont la Sogepa, la SRIW et la Sowalfin, a-t-il ajouté. Enfin, avec le ministre-président Elio Di Rupo (PS), M. Borsus s'est engagé à rencontrer les bourgmestres pour les inciter, dans le respect des règles sanitaires, à ne pas faire obstacle à des réouvertures d'activités désormais possibles sur base des protocoles définis. Il s'agit, a souligné M. Borsus, de "gérer le risque et rouvrir certaines possibilités". Le ministre fait valoir un total de 600 millions d'euros d'indemnités mises sur la table par le gouvernement wallon depuis le début de la crise pour le secteur économique. Ces annonces interviennent au lendemain d'une manifestation à Bruxelles des secteurs de l'événementiel, des discothèques, mais aussi de la culture et de l'horeca pour exprimer la précarité dans laquelle ils sont tenus depuis plusieurs mois. (Belga)

Ce quatrième volet de mesures économiques en Wallonie prendra notamment la forme d'une intervention calculée sur base d'un pourcentage du chiffre d'affaires perdu pendant la période d'activité la plus importante de l'année pour ces entrepreneurs et indépendants, à savoir l'été et le début de l'automne, a expliqué M. Borsus (MR). Un taux de 10% du chiffre d'affaires perdu sur cette période a été cité, mais les modalités doivent encore être discutées. Au total, 50 millions d'euros seront mobilisés pour aider rapidement les entreprises concernées via un apport en trésorerie, selon le ministre. Par ailleurs, des prêts et garanties seront envisagés pour chaque situation avec l'aide des bras financiers de la Région que sont la Sogepa, la SRIW et la Sowalfin, a-t-il ajouté. Enfin, avec le ministre-président Elio Di Rupo (PS), M. Borsus s'est engagé à rencontrer les bourgmestres pour les inciter, dans le respect des règles sanitaires, à ne pas faire obstacle à des réouvertures d'activités désormais possibles sur base des protocoles définis. Il s'agit, a souligné M. Borsus, de "gérer le risque et rouvrir certaines possibilités". Le ministre fait valoir un total de 600 millions d'euros d'indemnités mises sur la table par le gouvernement wallon depuis le début de la crise pour le secteur économique. Ces annonces interviennent au lendemain d'une manifestation à Bruxelles des secteurs de l'événementiel, des discothèques, mais aussi de la culture et de l'horeca pour exprimer la précarité dans laquelle ils sont tenus depuis plusieurs mois. (Belga)