Des cadeaux de Saint-Nicolas sont achetés dans près de 88% des familles comprenant un ou plusieurs enfants de moins de six ans. Ce pourcentage diminue quand les enfants grandissent mais le grand saint continue à apporter des cadeaux chez 58% des familles où l'enfant le plus jeune a entre 12 et 18 ans.

Plus de la moitié des Belges (52%) achètent des cadeaux pour la fête des enfants sages, générant un chiffre d'affaires de l'ordre de près de 400 millions d'euros. La plupart des achats sont pensés en novembre mais un quart des Belges attend le mois de décembre pour les faire, tandis que 14% y réfléchissent seulement au cours du dernier mois de l'année. A l'opposé, un quart des répondants dit s'en préoccuper dès le mois d'octobre.

Le moyen le plus sûr pour les enfants sages reste d'établir une liste de souhaits: 88% des achats de cadeaux s'en inspirent. Les traditionnels catalogues imprimés restent eux aussi utiles aux indécis.

Des cadeaux de Saint-Nicolas sont achetés dans près de 88% des familles comprenant un ou plusieurs enfants de moins de six ans. Ce pourcentage diminue quand les enfants grandissent mais le grand saint continue à apporter des cadeaux chez 58% des familles où l'enfant le plus jeune a entre 12 et 18 ans. Plus de la moitié des Belges (52%) achètent des cadeaux pour la fête des enfants sages, générant un chiffre d'affaires de l'ordre de près de 400 millions d'euros. La plupart des achats sont pensés en novembre mais un quart des Belges attend le mois de décembre pour les faire, tandis que 14% y réfléchissent seulement au cours du dernier mois de l'année. A l'opposé, un quart des répondants dit s'en préoccuper dès le mois d'octobre. Le moyen le plus sûr pour les enfants sages reste d'établir une liste de souhaits: 88% des achats de cadeaux s'en inspirent. Les traditionnels catalogues imprimés restent eux aussi utiles aux indécis.