L'homme, originaire de Purfleet dans l'Essex, a été arrêté lundi matin "suspecté d'assassinat, complot de trafic d'êtres humains et d'assistance à l'immigration illégale", a indiqué la police. L'homme a été placé en garde à vue pour être auditionné. Plus tôt dans la journée, le chauffeur de camion nord-irlandais accusé de la mort de ces 39 migrants, Maurice Robinson, 25 ans, a plaidé coupable d'assistance à l'immigration clandestine entre le 1er mai 2018 et le 24 octobre. Il a également plaidé coupable d'avoir tiré un profit financier de cette activité. Vendredi, un Nord-Irlandais de 23 ans, Christopher Kennedy, avait été arrêté dans cette affaire et inculpé de complot pour organiser le voyage de personnes en vue d'exploitation et de violation des lois sur l'immigration. Un autre Nord-Irlandais, Eamonn Harrison, avait aussi été arrêté à Dublin. L'homme de 22 ans, originaire de Newry, est visé par une procédure d'extradition pour les mêmes chefs d'accusation. Trois autres suspects ont été arrêtés puis mis en liberté sous caution dans le cadre de l'enquête. Bon nombre des victimes retrouvées dans ce camion-charnier étaient originaires d'une région pauvre du centre du Vietnam. Les familles s'endettent à hauteur de milliers de dollars pour envoyer l'un des leurs au Royaume-Uni, via des filières clandestines, dans l'espoir qu'ils y trouvent des emplois rémunérateurs. Le drame a exposé les dangers encourus par l'immigration clandestine. (Belga)