Avec l'augmentation de la fréquence des cyclones, de nombreuses mégapoles pourraient être frappées d'inondations chaque année à partir de 2050, ajoute ce texte du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Il prévoit que 30% à 99% du permafrost (sols gelés) en surface devrait fondre d'ici 2100, entraînant la libération d'énormes quantités de dioxyde de carbone et de méthane dans l'air. (Belga)