Abdelhakim Dekhar avait grièvement blessé par balles en 2013 un photographe du quotidien Libération. Il avait été qualifié d'"ennemi public numéro un" pendant cinq jours de traque, en novembre 2013 à Paris. Selon le verdict, il a été condamné à 25 ans de prison, une peine assortie d'une période de sûreté des deux tiers, soit ce que l'avocat général Bernard Farret avait requis. Avant que la cour ne se retire pour délibérer, l'accusé n'a pas souhaité s'exprimer. (Belga)

Abdelhakim Dekhar avait grièvement blessé par balles en 2013 un photographe du quotidien Libération. Il avait été qualifié d'"ennemi public numéro un" pendant cinq jours de traque, en novembre 2013 à Paris. Selon le verdict, il a été condamné à 25 ans de prison, une peine assortie d'une période de sûreté des deux tiers, soit ce que l'avocat général Bernard Farret avait requis. Avant que la cour ne se retire pour délibérer, l'accusé n'a pas souhaité s'exprimer. (Belga)