Le croisement des banques de données et la vérification de la compatibilité des informations qui en découlent permet d'agir plus rapidement et de façon plus ciblée, indique le secrétaire d'Etat chargé de la Lutte contre la fraude sociale Philippe De Backer. C'est aussi la première fois que les mutualités fournissent un chiffre précis de leur action, observe-t-il. Avec la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block, le secrétaire d'Etat libéral avait pressé les mutualités de renforcer leurs contrôles. Celles-ci sont responsables du paiement des allocations. La plupart des remboursements concernent des personnes qui, durant leur congé de maladie, ont travaillé quelques jours en dehors du circuit officiel. (Belga)

Le croisement des banques de données et la vérification de la compatibilité des informations qui en découlent permet d'agir plus rapidement et de façon plus ciblée, indique le secrétaire d'Etat chargé de la Lutte contre la fraude sociale Philippe De Backer. C'est aussi la première fois que les mutualités fournissent un chiffre précis de leur action, observe-t-il. Avec la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block, le secrétaire d'Etat libéral avait pressé les mutualités de renforcer leurs contrôles. Celles-ci sont responsables du paiement des allocations. La plupart des remboursements concernent des personnes qui, durant leur congé de maladie, ont travaillé quelques jours en dehors du circuit officiel. (Belga)