Issus du service de protection royal composé de policiers fédéraux, les hommes en noir portaient des valises pare-balles. Sous l'apparence d'un simple porte-document se cache un écran pare-balles destiné aux opérations de protection rapprochée. Quand ce dispositif se déploie, il permet aux porteurs (les agents de police) de se réfugier et d'assurer la protection du roi et de sa famille sous l'ensemble de volets tel un véritable rideau pare-balles.

"Les dispositifs de sécurité ont été renforcés pour ce 21 juillet à cause de la densité de la foule et des nombreux déplacements extérieurs du roi. L'usage de ce protocole de sécurité n'est pas systématique sauf quand la situation le requiert. Il avait déjà été mis en place suite à des menaces proférées contre le roi", explique l'attaché de presse au Palais.

Issus du service de protection royal composé de policiers fédéraux, les hommes en noir portaient des valises pare-balles. Sous l'apparence d'un simple porte-document se cache un écran pare-balles destiné aux opérations de protection rapprochée. Quand ce dispositif se déploie, il permet aux porteurs (les agents de police) de se réfugier et d'assurer la protection du roi et de sa famille sous l'ensemble de volets tel un véritable rideau pare-balles. "Les dispositifs de sécurité ont été renforcés pour ce 21 juillet à cause de la densité de la foule et des nombreux déplacements extérieurs du roi. L'usage de ce protocole de sécurité n'est pas systématique sauf quand la situation le requiert. Il avait déjà été mis en place suite à des menaces proférées contre le roi", explique l'attaché de presse au Palais.