Sur les 19 cas recensés, 11 étaient des vols passagers. En moyenne, 35 millions de vols de ce type sont effectués chaque année. Le risque d'accident mortel est donc d'un sur 3,2 millions, rappelle l'ASN. L'accident le plus meurtrier de 2016 est survenu fin novembre, quand un charter de la compagnie aérienne bolivienne LaMia s'est écrasé dans les montagnes colombiennes (Medellin) en raison d'un manque de carburant. Septante-et-une personnes ont perdu la vie dans cet accident, dont 19 membres du club de football brésilien AF Chapecoense. En mai, 66 personnes sont mortes lorsqu'un avion d'EgyptAir s'est abîmé en mer, alors qu'en mars, le crash d'un appareil de FlyDubay a fait 62 victimes. Le quatrième accident le plus meurtrier est survenu au Pakistan au début du mois de décembre (48). Selon les données de l'ASN, depuis 1946, seule l'année 2013 a fait moins de victimes d'accidents aériens (265). En 2015, le nombre d'accidents avait été moins important (16), mais ceux-ci avaient fait 560 morts. (Belga)

Sur les 19 cas recensés, 11 étaient des vols passagers. En moyenne, 35 millions de vols de ce type sont effectués chaque année. Le risque d'accident mortel est donc d'un sur 3,2 millions, rappelle l'ASN. L'accident le plus meurtrier de 2016 est survenu fin novembre, quand un charter de la compagnie aérienne bolivienne LaMia s'est écrasé dans les montagnes colombiennes (Medellin) en raison d'un manque de carburant. Septante-et-une personnes ont perdu la vie dans cet accident, dont 19 membres du club de football brésilien AF Chapecoense. En mai, 66 personnes sont mortes lorsqu'un avion d'EgyptAir s'est abîmé en mer, alors qu'en mars, le crash d'un appareil de FlyDubay a fait 62 victimes. Le quatrième accident le plus meurtrier est survenu au Pakistan au début du mois de décembre (48). Selon les données de l'ASN, depuis 1946, seule l'année 2013 a fait moins de victimes d'accidents aériens (265). En 2015, le nombre d'accidents avait été moins important (16), mais ceux-ci avaient fait 560 morts. (Belga)