Les ressortissants européens expulsés de Belgique sont de plus en plus nombreux, même après un long séjour dans le pays, et sont renvoyés au motif de la "charge déraisonnable qu'ils font peser sur le système d'aide sociale belge", selon l'Office des Etrangers.

Il peut s'agir de ressortissants qui ont perdu leur contrat de travail, n'ont plus d'activité comme indépendant, ne sont plus étudiants ou ont perdu leur droit au chômage.

Les Roumains sont en tête du top 10 des Européens expulsés, suivis par les Bulgares, les Espagnols et les Italiens. L'Allemagne est sortie du top 10 tandis que le Royaume-Unis y a fait sont entrée.

En 2010, à peine 343 citoyens de l'Union européenne avaient été expulsés de Belgique, contre 989 en 2011, 2.407 en 2012 et 2.712 l'an dernier.

Les ressortissants européens expulsés de Belgique sont de plus en plus nombreux, même après un long séjour dans le pays, et sont renvoyés au motif de la "charge déraisonnable qu'ils font peser sur le système d'aide sociale belge", selon l'Office des Etrangers. Il peut s'agir de ressortissants qui ont perdu leur contrat de travail, n'ont plus d'activité comme indépendant, ne sont plus étudiants ou ont perdu leur droit au chômage. Les Roumains sont en tête du top 10 des Européens expulsés, suivis par les Bulgares, les Espagnols et les Italiens. L'Allemagne est sortie du top 10 tandis que le Royaume-Unis y a fait sont entrée. En 2010, à peine 343 citoyens de l'Union européenne avaient été expulsés de Belgique, contre 989 en 2011, 2.407 en 2012 et 2.712 l'an dernier.