Le parquet a fait une demande d'expertise psychologique et psychiatrique de l'homme, qui a été retrouvé en possession d'une bombe lacrymogène, d'un petit couteau de cuisine et de divers tracts. Sur un de ceux-ci, tâché de sang, on peut lire que l'agresseur reproche au porte-parole du PTB de ne pas l'avoir contacté l'année passée alors qu'il le lui avait demandé. Il y traite Raoul Hedebouw de "Monsieur charlatan, bla bla, imposteur, super profiteur". Dans ce document, il demande également au député de "poser une question au ministère des industries de la justice (sic) parce que l'argent d'abord pour le peuple (sic)". A priori, il ne s'agirait pas d'un déséquilibré bien que les tracts retrouvés sur lui témoignent d'une certaine agitation. S'il s'agit d'une agression politique, le suspect risque 4 ans de prison. Si tel n'est pas le cas, il encourt une peine de 2 ans, précise le parquet. L'homme a pu s'avancer sans problème derrière le député PTB et lui asséner un coup de couteau dans le haut de la jambe alors qu'il s'apprêtait à prononcer son discours du 1er mai place Saint-Paul à Liège. M. Hedebouw a été soigné dans les bâtiments proches de la FGTB, a prononcé son discours normalement et a ensuite été conduit aux urgences. L'agresseur a été blessé lors de son arrestation et a été conduit, lui aussi, aux urgences. Le porte-parole du PTB a porté plainte contre lui. (Belga)

Le parquet a fait une demande d'expertise psychologique et psychiatrique de l'homme, qui a été retrouvé en possession d'une bombe lacrymogène, d'un petit couteau de cuisine et de divers tracts. Sur un de ceux-ci, tâché de sang, on peut lire que l'agresseur reproche au porte-parole du PTB de ne pas l'avoir contacté l'année passée alors qu'il le lui avait demandé. Il y traite Raoul Hedebouw de "Monsieur charlatan, bla bla, imposteur, super profiteur". Dans ce document, il demande également au député de "poser une question au ministère des industries de la justice (sic) parce que l'argent d'abord pour le peuple (sic)". A priori, il ne s'agirait pas d'un déséquilibré bien que les tracts retrouvés sur lui témoignent d'une certaine agitation. S'il s'agit d'une agression politique, le suspect risque 4 ans de prison. Si tel n'est pas le cas, il encourt une peine de 2 ans, précise le parquet. L'homme a pu s'avancer sans problème derrière le député PTB et lui asséner un coup de couteau dans le haut de la jambe alors qu'il s'apprêtait à prononcer son discours du 1er mai place Saint-Paul à Liège. M. Hedebouw a été soigné dans les bâtiments proches de la FGTB, a prononcé son discours normalement et a ensuite été conduit aux urgences. L'agresseur a été blessé lors de son arrestation et a été conduit, lui aussi, aux urgences. Le porte-parole du PTB a porté plainte contre lui. (Belga)