Le bonus social généralisé prendrait la forme d'un complément de salaire octroyé par la sécurité sociale en vue d'accorder à tout travailleur un minimum équivalent au seuil de pauvreté, soit 1.100 euros par mois pour une personne isolée. Ce bonus social serait également élargi à tous les allocataires de plus de 18 ans n'atteignant pas le seuil de pauvreté. Idée libérale à la base, l'allocation universelle, revenu de base pour l'ensemble de la population, a essaimé, devenant même centrale dans la candidature malheureuse de Benoît Hamon aux élections présidentielle en France. "Contrairement à l'allocation universelle, le bonus social généralisé que je propose bénéficiera à ceux qui en ont réellement besoin: les travailleurs précarisés, et notamment les femmes à temps partiel, les demandeurs d'emploi et celles et ceux qui ne peuvent disposer d'une allocation de chômage ou d'insertion", a indiqué lundi Elio Di Rupo. (Belga)

Le bonus social généralisé prendrait la forme d'un complément de salaire octroyé par la sécurité sociale en vue d'accorder à tout travailleur un minimum équivalent au seuil de pauvreté, soit 1.100 euros par mois pour une personne isolée. Ce bonus social serait également élargi à tous les allocataires de plus de 18 ans n'atteignant pas le seuil de pauvreté. Idée libérale à la base, l'allocation universelle, revenu de base pour l'ensemble de la population, a essaimé, devenant même centrale dans la candidature malheureuse de Benoît Hamon aux élections présidentielle en France. "Contrairement à l'allocation universelle, le bonus social généralisé que je propose bénéficiera à ceux qui en ont réellement besoin: les travailleurs précarisés, et notamment les femmes à temps partiel, les demandeurs d'emploi et celles et ceux qui ne peuvent disposer d'une allocation de chômage ou d'insertion", a indiqué lundi Elio Di Rupo. (Belga)