Le gendermainstreaming est une méthode d'analyse transversale des politiques publiques qui vise à vérifier leur impact sur l'égalité entre les femmes et les hommes. En Belgique, son application est une obligation légale depuis 2007. Mais c'est la première fois qu'elle sera mise en ?uvre de manière aussi ambitieuse et participative, assure la secrétaire d'État. "Les propositions incluses par les différents membres du gouvernement témoignent d'une réelle prise en compte de la nécessité de faire avancer l'égalité dans notre pays, tant par le nombre de mesures, deux fois plus nombreuses que sous la précédente législature, que par la qualité des politiques choisies. Je me réjouis que le Gendermainstreaming soit appliqué pour la première fois à cette échelle", conclut-elle. Ce plan suit également une consultation de la société civile. En mars dernier, 65 organisations expertes en matière de droits des femmes ont été associées. Parmi les points d'attention, on retrouve notamment l'amélioration du travail à temps partiel, la politique d'assistance policière aux victimes, la réforme des régimes de congés pour les parents, la réforme structurelle du paysage des pensions, les projets de mobilité développés dans le cadre du plan de relance, la réduction de la fracture numérique, la réforme de la législation relative au regroupement familial ou encore la mise en ?uvre de l'Accord de Paris sur le climat. Sarah Schlitz coordonnera la mise en ?uvre de ce plan et en assurera le suivi auprès du conseil des ministres via des rapports semestriels. (Belga)

Le gendermainstreaming est une méthode d'analyse transversale des politiques publiques qui vise à vérifier leur impact sur l'égalité entre les femmes et les hommes. En Belgique, son application est une obligation légale depuis 2007. Mais c'est la première fois qu'elle sera mise en ?uvre de manière aussi ambitieuse et participative, assure la secrétaire d'État. "Les propositions incluses par les différents membres du gouvernement témoignent d'une réelle prise en compte de la nécessité de faire avancer l'égalité dans notre pays, tant par le nombre de mesures, deux fois plus nombreuses que sous la précédente législature, que par la qualité des politiques choisies. Je me réjouis que le Gendermainstreaming soit appliqué pour la première fois à cette échelle", conclut-elle. Ce plan suit également une consultation de la société civile. En mars dernier, 65 organisations expertes en matière de droits des femmes ont été associées. Parmi les points d'attention, on retrouve notamment l'amélioration du travail à temps partiel, la politique d'assistance policière aux victimes, la réforme des régimes de congés pour les parents, la réforme structurelle du paysage des pensions, les projets de mobilité développés dans le cadre du plan de relance, la réduction de la fracture numérique, la réforme de la législation relative au regroupement familial ou encore la mise en ?uvre de l'Accord de Paris sur le climat. Sarah Schlitz coordonnera la mise en ?uvre de ce plan et en assurera le suivi auprès du conseil des ministres via des rapports semestriels. (Belga)