Ce chiffre constitue une réduction de près de la moitié par rapport à la semaine dernière où l'on dénombrait encore 322 enfants "sans école". C'est, comme de coutume, à Bruxelles que l'on recense le plus d'enfants dans cette situation. Ce jeudi, ils étaient ainsi au nombre de 133 dans la capitale, contre 21 en Brabant wallon et 13 dans le reste de la Wallonie, a indiqué la ministre de l'Education, Caroline Désir (PS), devant le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui faisait sa rentrée, jeudi. Selon la ministre, même s'il subsiste 133 enfants sur liste d'attente à Bruxelles, il reste néanmoins quelque 800 places de libre dans différentes écoles de la capitale. "Je sais que c'est un déchirement pour les parents concernés (qui n'ont pas obtenu une place dans l'école de leur choix, ndlr), mais je leur demande d'inscrire maintenant leur enfant (dans une école où il reste de la place) pour qu'il puisse débuter leur année scolaire", a plaidé Mme Désir. (Belga)

Ce chiffre constitue une réduction de près de la moitié par rapport à la semaine dernière où l'on dénombrait encore 322 enfants "sans école". C'est, comme de coutume, à Bruxelles que l'on recense le plus d'enfants dans cette situation. Ce jeudi, ils étaient ainsi au nombre de 133 dans la capitale, contre 21 en Brabant wallon et 13 dans le reste de la Wallonie, a indiqué la ministre de l'Education, Caroline Désir (PS), devant le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui faisait sa rentrée, jeudi. Selon la ministre, même s'il subsiste 133 enfants sur liste d'attente à Bruxelles, il reste néanmoins quelque 800 places de libre dans différentes écoles de la capitale. "Je sais que c'est un déchirement pour les parents concernés (qui n'ont pas obtenu une place dans l'école de leur choix, ndlr), mais je leur demande d'inscrire maintenant leur enfant (dans une école où il reste de la place) pour qu'il puisse débuter leur année scolaire", a plaidé Mme Désir. (Belga)