La cour d'assises spéciale de Paris a décidé jeudi de faire droit à une demande de contre-expertise médicale réclamée par les avocats de Salah Abdeslam, qui avait été déclaré "apte" à comparaître par un premier médecin, une demande à laquelle se sont associés des avocats de la défense et des parties civiles. (Belga)

La cour d'assises spéciale de Paris a décidé jeudi de faire droit à une demande de contre-expertise médicale réclamée par les avocats de Salah Abdeslam, qui avait été déclaré "apte" à comparaître par un premier médecin, une demande à laquelle se sont associés des avocats de la défense et des parties civiles. (Belga)