Il n'aura fallu que 10 jours au pays, le plus endeuillé au monde par le Covid-19, pour passer de 9 à 10 millions de cas confirmés après avoir enregistré la semaine dernière plusieurs records de nouvelles infections journalières. D'après les chiffres de Johns Hopkins, les Etats-Unis ont recensé plus de 100.000 cas positifs sur 24 heures au cours des quatre derniers jours, avec un pic à 127.000 entre jeudi et vendredi. Avec plus de 237.000 morts, la première puissance mondiale a payé le plus lourd tribut humain à la pandémie, et compte à elle seule, avec ses 10 millions de cas, pour près d'un cinquième du nombre total de contaminations enregistrées à travers le monde depuis l'apparition du virus en Chine fin 2019. Le groupe pharmaceutique américain Pfizer a annoncé lundi que son candidat vaccin, développé conjointement avec le laboratoire allemand BioNTech, était "efficace à 90%" contre le Covid-19. Le président élu des Etats-Unis Joe Biden a dit voir dans cette annonce de nombreuses "raisons d'espérer", tout en rappelant que la "bataille" contre le virus était encore loin d'être gagnée. Le démocrate a dévoilé la composition de sa cellule de crise sur le Covid-19, composée de scientifiques et d'experts en santé publique qui l'aideront à établir une feuille de route pour s'attaquer à la pandémie dès le début de sa présidence en janvier. "Un hiver très sombre se présente toujours face à nous", a-t-il mis en garde lors d'une allocution centrée sur la crise sanitaire, implorant les Américains de porter un masque. Le port du masque "n'est pas une posture politique", a affirmé le septuagénaire depuis sa ville de Wilmington, dans l'Etat du Delaware, alors que les partisans du président sortant Donald Trump sont parfois réticents à le faire. (Belga)

Il n'aura fallu que 10 jours au pays, le plus endeuillé au monde par le Covid-19, pour passer de 9 à 10 millions de cas confirmés après avoir enregistré la semaine dernière plusieurs records de nouvelles infections journalières. D'après les chiffres de Johns Hopkins, les Etats-Unis ont recensé plus de 100.000 cas positifs sur 24 heures au cours des quatre derniers jours, avec un pic à 127.000 entre jeudi et vendredi. Avec plus de 237.000 morts, la première puissance mondiale a payé le plus lourd tribut humain à la pandémie, et compte à elle seule, avec ses 10 millions de cas, pour près d'un cinquième du nombre total de contaminations enregistrées à travers le monde depuis l'apparition du virus en Chine fin 2019. Le groupe pharmaceutique américain Pfizer a annoncé lundi que son candidat vaccin, développé conjointement avec le laboratoire allemand BioNTech, était "efficace à 90%" contre le Covid-19. Le président élu des Etats-Unis Joe Biden a dit voir dans cette annonce de nombreuses "raisons d'espérer", tout en rappelant que la "bataille" contre le virus était encore loin d'être gagnée. Le démocrate a dévoilé la composition de sa cellule de crise sur le Covid-19, composée de scientifiques et d'experts en santé publique qui l'aideront à établir une feuille de route pour s'attaquer à la pandémie dès le début de sa présidence en janvier. "Un hiver très sombre se présente toujours face à nous", a-t-il mis en garde lors d'une allocution centrée sur la crise sanitaire, implorant les Américains de porter un masque. Le port du masque "n'est pas une posture politique", a affirmé le septuagénaire depuis sa ville de Wilmington, dans l'Etat du Delaware, alors que les partisans du président sortant Donald Trump sont parfois réticents à le faire. (Belga)