Les visiteurs ont pu découvrir la palette des métiers - une septantaine au total - qu'offre une base comme celle de l'Entre-Sambre-et-Meuse, équipée d'une petite trentaine de chasseurs-bombardiers F-16, dont certains viennent à peine de rentrer d'une mission d'un an en Jordanie contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI). Cette base s'apprête aussi à accueillir à partir de 2023 quatre drones MALE ("Medium Altitude Long Endurance") MQ-9B SkyGuardian) et deux ans plus tard les quatre premiers des 34 avions de combat F-35A Lightning II commandés par la Belgique pour succéder aux F-16 vieillissants. Quatre groupes de 400 personnes, qui avaient dû s'inscrire préalablement et devaient produire un Covid Safe Ticket (CST) à l'entrée, ont ainsi eu un aperçu des activités d'une unité opérationnelle de la composante Air et des différents métiers nécessaires à son fonctionnement (pilotes, mécaniciens dans plusieurs spécialités, armuriers, pompiers, secouristes, contrôleurs du trafic aérien, prévisionnistes météo, ....). Les visiteurs n'ont pas semblé dissuadés de découvrir la base en dépit des mauvaises conditions météorologiques, faites de pluies et de rafales de vent, a indiqué le commandant de la base, le colonel Philippe Goffin, à l'agence Belga. Au total, une cinquantaine d'entreprises wallonnes ont ouvert dimanche leurs portes et dévoilé l'envers du décor. Pour la Défense, à la recherche de milliers de jeunes pour combler les départs massifs à la retraite de militaires prévus au cours des prochaines années, il s'agissait de se présenter à d'éventuelles nouvelles recrues. (Belga)

Les visiteurs ont pu découvrir la palette des métiers - une septantaine au total - qu'offre une base comme celle de l'Entre-Sambre-et-Meuse, équipée d'une petite trentaine de chasseurs-bombardiers F-16, dont certains viennent à peine de rentrer d'une mission d'un an en Jordanie contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI). Cette base s'apprête aussi à accueillir à partir de 2023 quatre drones MALE ("Medium Altitude Long Endurance") MQ-9B SkyGuardian) et deux ans plus tard les quatre premiers des 34 avions de combat F-35A Lightning II commandés par la Belgique pour succéder aux F-16 vieillissants. Quatre groupes de 400 personnes, qui avaient dû s'inscrire préalablement et devaient produire un Covid Safe Ticket (CST) à l'entrée, ont ainsi eu un aperçu des activités d'une unité opérationnelle de la composante Air et des différents métiers nécessaires à son fonctionnement (pilotes, mécaniciens dans plusieurs spécialités, armuriers, pompiers, secouristes, contrôleurs du trafic aérien, prévisionnistes météo, ....). Les visiteurs n'ont pas semblé dissuadés de découvrir la base en dépit des mauvaises conditions météorologiques, faites de pluies et de rafales de vent, a indiqué le commandant de la base, le colonel Philippe Goffin, à l'agence Belga. Au total, une cinquantaine d'entreprises wallonnes ont ouvert dimanche leurs portes et dévoilé l'envers du décor. Pour la Défense, à la recherche de milliers de jeunes pour combler les départs massifs à la retraite de militaires prévus au cours des prochaines années, il s'agissait de se présenter à d'éventuelles nouvelles recrues. (Belga)