Le MR demande samedi un débat au Parlement bruxellois sur le couvre-feu en vigueur dans la capitale et dont les heures d'application, de 22h00 à 6h00, n'ont pas été revues vendredi, au contraire de la Wallonie, qui s'alignera sur la Flandre (0h00 à 5h00) à partir de ce 1er mars.

Il n'y a qu'une quarantaine de jours de brouillard par an en Belgique mais ils font 160 tués ou blessés sur nos routes, indique samedi Vias dans un communiqué. L'institut rappelle à cette occasion le carambolage il y a 25 ans jour pour jour, en plein brouillard, impliquant plus de 200 véhicules sur l'E17 entre Gand et Courtrai faisant 10 morts, 56 blessés graves et 30 blessés légers.

Entre le 20 et le 26 février, il y a eu en moyenne 137,9 admissions à l'hôpital par jour, soit une augmentation de 16% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 1.838 personnes (+4%) sont hospitalisées en raison du Covid-19, dont 400 aux soins intensifs (+8%), selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi matin. Le taux de positivité est désormais de 6,7%.

"Je pense que c'était la seule bonne décision", a déclaré vendredi le virologue Marc Van Ranst à VTM NIEUWS, après la décision du comité de concertation de ne pas assouplir les mesures en vigueur à cause de la situation épidémiologique.c

Il est impossible pour le moment de déterminer si la Belgique reste sur un plateau concernant la progression du coronavirus ou si la récente hausse des chiffres de l'épidémie représente le début d'une courbe exponentielle, a indiqué vendredi l'épidémiologiste Yves Coppieters sur le plateau de la RTBF. Selon lui, la question ne sera pas non plus tranchée dans une semaine.

Face à la détérioration de la situation épidémiologique dans notre pays, le comité de concertation n'a procédé à aucun assouplissement des règles sanitaires. "En pleine tempête, il ne faut pas décoller", a déclaré le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD).

Article du magazine

En cause? Un voyage effectué par Georges Dallemagne (CDH). En décembre dernier, le député s'était rendu en mission privée à Qamishli, dans le Kurdistan syrien, en passant par l'Irak et un poste-frontière tenu par les Kurdes.