Selon le parquet fédéral, les suspects auraient recruté des jeunes entre 2012 et 2014 pour partir combattre en Syrie. Les frères bruxellois Othman et Mohamed A. seraient les figures centrales de l'un des trois dossiers. Ces derniers auraient conduit des jeunes recrues à l'aéroport de Düsseldorf (Allemagne) afin de les aider à se rendre en Turquie, puis en Syrie. Ils auraient également fourni un soutien logistique et financier. Leurs avocats, maîtres Sebastien Courtoy et Henri Laquay, ainsi que les représentants d'un troisième suspect ont demandé à la chambre des mises en accusation de libérer les deux frères et de requalifier les charges. La chambre des mises a cependant rejeté leurs demandes. (Belga)