La jeune Hastièroise a quitté le centre hospitalier de Dinant où elle était admise depuis mardi et a été emmené jeudi au palais de justice de Dinant où elle a été entendue par la juge d'instruction. Après l'audition, cette dernière a ordonné le placement en IPPJ de la jeune fille. "Sans que la gravité des faits n'entre en ligne de compte, si par son comportement en IPPJ, cette mineure ne répondait pas aux objectifs éducatifs de son placement, le parquet pourrait enclencher une procédure de dessaisissement du Tribunal de la jeunesse et elle serait alors confrontée à la justice des adultes, voire renvoyée devant le Cour d'assises", a notamment déclaré le procureur du roi de Dinant faisant fonction au journal L'Avenir. La jeune maman sera également soumise prochainement à des expertises médico-psychologiques afin de déterminer l'état émotionnel dans lequel elle se trouvait au moment de l'accouchement. (Belga)

La jeune Hastièroise a quitté le centre hospitalier de Dinant où elle était admise depuis mardi et a été emmené jeudi au palais de justice de Dinant où elle a été entendue par la juge d'instruction. Après l'audition, cette dernière a ordonné le placement en IPPJ de la jeune fille. "Sans que la gravité des faits n'entre en ligne de compte, si par son comportement en IPPJ, cette mineure ne répondait pas aux objectifs éducatifs de son placement, le parquet pourrait enclencher une procédure de dessaisissement du Tribunal de la jeunesse et elle serait alors confrontée à la justice des adultes, voire renvoyée devant le Cour d'assises", a notamment déclaré le procureur du roi de Dinant faisant fonction au journal L'Avenir. La jeune maman sera également soumise prochainement à des expertises médico-psychologiques afin de déterminer l'état émotionnel dans lequel elle se trouvait au moment de l'accouchement. (Belga)