Selon le Bureau gouvernemental de gestion des catastrophes (DMB), au moins 30.000 maisons faites de paille, de boue et de tôle ont été endommagées par les tempêtes qui ont dévasté une demi-douzaine de villes côtières ainsi que les îles de Hatiya, Bhola et Sandwip. "Le bilan risque de s'alourdir au fil des recherches", a indiqué Dalil Uddin, un responsable au sein du DMB. La plupart des corps ont été retrouvés ensevelis sous les décombres de leurs maisons ou sous des arbres déracinés. Selon cette même source, le gouvernement a commencé à distribuer des vivres de première nécessité aux 100.000 personnes affectées. Selon le chef de la police de l'île de Hatiya, la plus affectée, les garde-côtes tentaient de retrouver 20 pêcheurs portés disparus. Quarante autres étaient toujours recherchés sur l'île de Bhola. Les tempêtes ont pris la population par surprise, les prévisions météorologiques n'ayant fait état que de fortes précipitations. (VIM)

Selon le Bureau gouvernemental de gestion des catastrophes (DMB), au moins 30.000 maisons faites de paille, de boue et de tôle ont été endommagées par les tempêtes qui ont dévasté une demi-douzaine de villes côtières ainsi que les îles de Hatiya, Bhola et Sandwip. "Le bilan risque de s'alourdir au fil des recherches", a indiqué Dalil Uddin, un responsable au sein du DMB. La plupart des corps ont été retrouvés ensevelis sous les décombres de leurs maisons ou sous des arbres déracinés. Selon cette même source, le gouvernement a commencé à distribuer des vivres de première nécessité aux 100.000 personnes affectées. Selon le chef de la police de l'île de Hatiya, la plus affectée, les garde-côtes tentaient de retrouver 20 pêcheurs portés disparus. Quarante autres étaient toujours recherchés sur l'île de Bhola. Les tempêtes ont pris la population par surprise, les prévisions météorologiques n'ayant fait état que de fortes précipitations. (VIM)