Cette stratégie permettrait à Volvo Cars de se concentrer sur le développement de sa nouvelle gamme de voitures haut de gamme entièrement électriques et atteindre ses objectifs en la matière qui, pour rappel, visent, pour le milieu de la prochaine décennie, à accomplir une moitié de ses ventes mondiales grâce aux véhicules électriques et l'autre moitié équipée de moteurs hybrides fournis - justement - par cette nouvelle unité.

Pour Geely, cela signifie que Geely Auto, Proton, Lotus, LEVC et Lynk & Co disposeront de moteurs à combustion technologiquement avancés et efficaces et que ces groupes propulseurs hybrides seraient disponibles rapidement.

En outre, cette nouvelle unité de production devrait devenir un employeur attrayant pour environ 3.000 membres de Volvo Cars et environ 5.000 employés des opérations "combustion engines" de Geely.

Aucune réduction de l'effectif n'est donc à l'ordre du jour. Pour Volvo Cars, l'électrification de l'industrie automobile sera un processus progressif, ce qui signifie que la demande de moteurs hybrides efficaces restera constante et qu'il est donc impératif de s'y préparer.

(Belga)