Pour l'heure, on doit se contenter de la cinq portes, dont le style reste assez conventionnel. La structure et le châssis sont repris de l'ancien modèle mais les moteurs sont mis à jour. En attendant les versions sportives (GTI, R) et les hybrides rechargeables, on trouve de classiques blocs à essence (TSI 110 et 130 ch ou eTSI 150 ch avec une petite assistance électrique donnant un coup de fouet à l'accélération) et diesel (2.0 TDI 115 ...

Pour l'heure, on doit se contenter de la cinq portes, dont le style reste assez conventionnel. La structure et le châssis sont repris de l'ancien modèle mais les moteurs sont mis à jour. En attendant les versions sportives (GTI, R) et les hybrides rechargeables, on trouve de classiques blocs à essence (TSI 110 et 130 ch ou eTSI 150 ch avec une petite assistance électrique donnant un coup de fouet à l'accélération) et diesel (2.0 TDI 115 ou 150 ch). Nous avons testé le TDI 115, déjà suffisamment performant et jamais trop bruyant. Ce diesel s'équipe d'un système de dépollution sophistiqué pour piéger les oxydes d'azote et particules fines néfastes pour la santé et l'environnement. Et le moteur épate par sa sobriété : en conduite courante, nous sommes régulièrement descendus sous la barre des 4 l/100 km. Si le style extérieur de cette nouvelle génération change peu, l'habitacle est entièrement refondé et garni d'un grand écran central. Cette planche de bord moderne gomme pratiquement tous les boutons de commande classiques et il faut donc naviguer via l'écran tactile ou la commande vocale, ce qui demande un certain temps d'adaptation. La finition et les matériaux sont valorisants, à part quelques plastiques durs dans les parties les moins visibles du mobilier. L'habitabilité arrière est moyenne pour le segment car la Golf est plus courte que ses concurrentes, ce qui lui offre en revanche l'avantage d'être plus maniable en ville. Sur les grands axes, le confort est soigné et la tenue de route efficace et sécurisante, à défaut d'être joueuse. Comme ses devancières, la Golf 8 reste en effet une voiture très sérieuse. Trop, selon certains, qui lui reprocheront de manquer de fantaisie. Les autres verront toujours en elle une valeur sûre du segment des compactes...Par Olivier Maloteaux.