Le nouveau test, dénommé "Worldwide Harmonised Light vehicle Test Procedure (WLTP)" dure plus longtemps et compte également des accélérations et des ralentissements plus dynamiques, une vitesse moyenne plus élevée et davantage de conditions de conduite. Il est également tenu compte des équipements optionnels des voitures, détaille le Service Public fédéral.

La nouvelle étiquette de CO2 va être progressivement mise en place en Belgique en application de l'Arrêté royal du 17 décembre 2017 publié au Moniteur vendredi dernier.

Concrètement, les vendeurs et fabricants d'automobiles ont désormais l'obligation de signaler l'étiquette CO2 sur toutes les nouvelles voitures dans l'ensemble de leurs points de vente. A partir du 1er septembre 2019, le consommateur ne verra que les valeurs WLTP. A cette date, il n'existera donc plus qu'une seule étiquette pour tous les types de carburant et une nouvelle échelle des valeurs d'émission de CO2. Un label "zéro émission" pour les voitures n'émettant pas de CO2 sera également affiché.

"Cette nouvelle étiquette donnera plus de fiabilité à l'information donnée aux consommateurs. La consommation mesurée et les valeurs d'émission sont clairement indiquées, celles-ci permettront de faire des choix responsables pour un meilleur environnement", a commenté la ministre de l'Energie, de l'Environnement et du Développement durable, Marie Christine Marghem.

Le nouveau test, dénommé "Worldwide Harmonised Light vehicle Test Procedure (WLTP)" dure plus longtemps et compte également des accélérations et des ralentissements plus dynamiques, une vitesse moyenne plus élevée et davantage de conditions de conduite. Il est également tenu compte des équipements optionnels des voitures, détaille le Service Public fédéral. La nouvelle étiquette de CO2 va être progressivement mise en place en Belgique en application de l'Arrêté royal du 17 décembre 2017 publié au Moniteur vendredi dernier. Concrètement, les vendeurs et fabricants d'automobiles ont désormais l'obligation de signaler l'étiquette CO2 sur toutes les nouvelles voitures dans l'ensemble de leurs points de vente. A partir du 1er septembre 2019, le consommateur ne verra que les valeurs WLTP. A cette date, il n'existera donc plus qu'une seule étiquette pour tous les types de carburant et une nouvelle échelle des valeurs d'émission de CO2. Un label "zéro émission" pour les voitures n'émettant pas de CO2 sera également affiché. "Cette nouvelle étiquette donnera plus de fiabilité à l'information donnée aux consommateurs. La consommation mesurée et les valeurs d'émission sont clairement indiquées, celles-ci permettront de faire des choix responsables pour un meilleur environnement", a commenté la ministre de l'Energie, de l'Environnement et du Développement durable, Marie Christine Marghem.