La grande majorité des conducteurs de SUV roule en diesel. Et ce pour une raison très simple: un moteur Diesel consomme moins qu'un moteur à essence et il produit dès lors moins d'émissions nocives de CO2. Grâce à son couple élevé, un diesel se montre aussi très agréable à utiliser, en ville comme à la campagne. Mais un diesel produit aussi des NOx, des gaz néfastes pour notre santé. À tel point que certaines grandes villes européennes veulent interdire l'accès aux véhicules diesel. En commençant par les diesels d'anciennes générations rejetant beaucoup de particules.

Tourner le dos au diesel est, selon les constructeurs automobiles, impossible pour l'instant car on ne pourrait dès lors pas atteindre les normes d'émissions de CO2 imposées par la Commission européenne pour 2020. Ces constructeurs sont conscients de la gravité de la situation. Quelques marques disposent déjà de moteurs Diesel restant (très) en-deçà des normes de NOx, grâce à l'action de l'additif AdBlue ou à l'installation d'un catalyseur.

Un SUV sans diesel, c'est un peu comme une taverne où l'on ne servirait pas de bière. Le diesel reste le carburant le plus évident pour un SUV. La direction de Porsche en est aussi pleinement consciente. Lors de la présentation en première mondiale du nouveau Cayenne, début septembre, à Stuttgart, Oliver Blume ne s'était pas prononcé quand quelques journalistes l'avaient interrogé sur la disparition, ou non, du moteur Diesel sur le Cayenne.

Porsche Cayenne, Getty Images
Porsche Cayenne © Getty Images

Quelques jours plus tard, lors de l'ouverture du Salon de Francfort, il s'était montré par contre formel: "Jusqu'à nouvel ordre, Porsche continue à proposer des moteurs Diesel! Dans les prochains mois, nous allons examiner s'il est réaliste, sur quels marchés et pour quels modèles Porsche, de se passer de tels moteurs. Pour l'instant, toutes les options restent ouvertes."

À la fois plus cher et moins cher

L'une de ces solutions est l'hybridation, la combinaison entre un moteur Diesel ou à essence classique et un moteur électrique. Un modèle hybride rechargeable peut parcourir en mode purement électrique de 30 à 50 km. Suffisant, dans de nombreux cas, pour effectuer les trajets entre le domicile et le lieu de travail, à la condition évidemment de pouvoir recharger son véhicule au travail et à la maison. Il faut donc, au moins une fois par jour, se salir les mains et sortir les câbles.

Le grand avantage des hybrides rechargeables est qu'ils permettent, avec la formule de calcul utilisée actuellement, d'obtenir des valeurs d'émissions de CO2 faibles et irréalistes, et donc à leurs propriétaires de bénéficier d'avantages fiscaux très intéressants. Acheter un SUV hybride rechargeable représente un investissement attractif. L'inconvénient d'un hybride rechargeable est évidemment son prix supérieur à celui d'un SUV classique essence ou diesel. Et le surcoût atteint rapidement plusieurs milliers d'euros puisqu'ils disposent de deux moteurs mais aussi de deux réservoirs avec un réservoir à carburant classique et une batterie de stockage. Cette batterie additionnelle représente un poids supplémentaire, ce qui fait augmenter la consommation d'essence ou de diesel.

Quelles marques possèdent aujourd'hui dans leur gamme un SUV hybride rechargeable? Dans l'ordre alphabétique, il s'agit d'Audi, BMW, Mercedes, Mitsubishi, Porsche et Volvo. Dans les prochains mois, la liste va rapidement s'allonger. Les marques automobiles savent que les hybrides rechargeables vont devoir assurer la transition durant une période bien plus longue que prévu. La technologie des batteries évolue sensiblement moins vite qu'espéré et le développement d'un réseau de bornes reste très lent.

Pas encore la panacée

Cette lenteur demeure un obstacle pour les marques qui ont placé tous leurs espoirs sur l'essor rapide de la voiture électrique. Actuellement, l'offre dans le segment des SUV est limitée à la Tesla X et la Jaguar I-Pace. Mais dans cette catégorie aussi, de nouveaux modèles vont arriver dans les mois à venir. On a pu en avoir la confirmation récemment lors du Salon IAA de Francfort avec, de nouveau par ordre alphabétique, l'Audi e-tron, SUV électrique qui se place entre le Q5 et le Q7, la BMW iNext, la Mercedes EQ A, la Mercedes EQ E, la Skoda Vision E et la VW I.D. Crozz.

Mais la voiture électrique ne représente pas (encore) la panacée universelle pour les marques automobiles. Toutes perdent beaucoup d'argent. Tesla également. Et pour le client particulier, un SUV électrique s'avère bien trop onéreux sans les incitants fiscaux.

Certains constructeurs expérimentent aussi les motorisations au gaz naturel et même à l'hydrogène. Cependant, l'implémentation de ces technologies à grande échelle n'est pas encore pour demain.

Le pionnier

Lors du Salon IAA de Francfort, Toyota a également levé le voile sur la nouvelle génération du Land Cruiser. Le modèle porte-drapeau de la gamme Toyota figure au propre comme au figuré parmi les plus grands tout-terrain de tous les temps. Ce modèle, plus luxueux et plus fiable qu'un Defender, s'avère tout aussi polyvalent et exclusif qu'un Range Rover ou une Mercedes Classe G. Il apparaît que Toyota a choisi de ne pas proposer de motorisation hybride pour son nouveau Land Cruiser alors que le constructeur japonais est quand même le pionnier de l'hybridation et le leader de ce marché.

Porte-parole de Toyota, Aurélie Gerth explique les raisons de ce choix: "Nous sommes toujours en train d'étudier la faisabilité d'une motorisation hybride pour les véhicules 4x4 en termes de fiabilité et de durabilité. Il apparaît que les batteries se montrent sensibles aux fortes vibrations ainsi qu'aux températures très élevées ou très basses. Pour Toyota, il est essentiel que chaque Land Cruiser fasse honneur à sa réputation, bâtie depuis de nombreuses années et dans le monde entier, et qu'il puisse affronter les conditions les plus extrêmes."

La grande majorité des conducteurs de SUV roule en diesel. Et ce pour une raison très simple: un moteur Diesel consomme moins qu'un moteur à essence et il produit dès lors moins d'émissions nocives de CO2. Grâce à son couple élevé, un diesel se montre aussi très agréable à utiliser, en ville comme à la campagne. Mais un diesel produit aussi des NOx, des gaz néfastes pour notre santé. À tel point que certaines grandes villes européennes veulent interdire l'accès aux véhicules diesel. En commençant par les diesels d'anciennes générations rejetant beaucoup de particules. Tourner le dos au diesel est, selon les constructeurs automobiles, impossible pour l'instant car on ne pourrait dès lors pas atteindre les normes d'émissions de CO2 imposées par la Commission européenne pour 2020. Ces constructeurs sont conscients de la gravité de la situation. Quelques marques disposent déjà de moteurs Diesel restant (très) en-deçà des normes de NOx, grâce à l'action de l'additif AdBlue ou à l'installation d'un catalyseur. Un SUV sans diesel, c'est un peu comme une taverne où l'on ne servirait pas de bière. Le diesel reste le carburant le plus évident pour un SUV. La direction de Porsche en est aussi pleinement consciente. Lors de la présentation en première mondiale du nouveau Cayenne, début septembre, à Stuttgart, Oliver Blume ne s'était pas prononcé quand quelques journalistes l'avaient interrogé sur la disparition, ou non, du moteur Diesel sur le Cayenne. Quelques jours plus tard, lors de l'ouverture du Salon de Francfort, il s'était montré par contre formel: "Jusqu'à nouvel ordre, Porsche continue à proposer des moteurs Diesel! Dans les prochains mois, nous allons examiner s'il est réaliste, sur quels marchés et pour quels modèles Porsche, de se passer de tels moteurs. Pour l'instant, toutes les options restent ouvertes." À la fois plus cher et moins cherL'une de ces solutions est l'hybridation, la combinaison entre un moteur Diesel ou à essence classique et un moteur électrique. Un modèle hybride rechargeable peut parcourir en mode purement électrique de 30 à 50 km. Suffisant, dans de nombreux cas, pour effectuer les trajets entre le domicile et le lieu de travail, à la condition évidemment de pouvoir recharger son véhicule au travail et à la maison. Il faut donc, au moins une fois par jour, se salir les mains et sortir les câbles. Le grand avantage des hybrides rechargeables est qu'ils permettent, avec la formule de calcul utilisée actuellement, d'obtenir des valeurs d'émissions de CO2 faibles et irréalistes, et donc à leurs propriétaires de bénéficier d'avantages fiscaux très intéressants. Acheter un SUV hybride rechargeable représente un investissement attractif. L'inconvénient d'un hybride rechargeable est évidemment son prix supérieur à celui d'un SUV classique essence ou diesel. Et le surcoût atteint rapidement plusieurs milliers d'euros puisqu'ils disposent de deux moteurs mais aussi de deux réservoirs avec un réservoir à carburant classique et une batterie de stockage. Cette batterie additionnelle représente un poids supplémentaire, ce qui fait augmenter la consommation d'essence ou de diesel. Quelles marques possèdent aujourd'hui dans leur gamme un SUV hybride rechargeable? Dans l'ordre alphabétique, il s'agit d'Audi, BMW, Mercedes, Mitsubishi, Porsche et Volvo. Dans les prochains mois, la liste va rapidement s'allonger. Les marques automobiles savent que les hybrides rechargeables vont devoir assurer la transition durant une période bien plus longue que prévu. La technologie des batteries évolue sensiblement moins vite qu'espéré et le développement d'un réseau de bornes reste très lent. Pas encore la panacéeCette lenteur demeure un obstacle pour les marques qui ont placé tous leurs espoirs sur l'essor rapide de la voiture électrique. Actuellement, l'offre dans le segment des SUV est limitée à la Tesla X et la Jaguar I-Pace. Mais dans cette catégorie aussi, de nouveaux modèles vont arriver dans les mois à venir. On a pu en avoir la confirmation récemment lors du Salon IAA de Francfort avec, de nouveau par ordre alphabétique, l'Audi e-tron, SUV électrique qui se place entre le Q5 et le Q7, la BMW iNext, la Mercedes EQ A, la Mercedes EQ E, la Skoda Vision E et la VW I.D. Crozz. Mais la voiture électrique ne représente pas (encore) la panacée universelle pour les marques automobiles. Toutes perdent beaucoup d'argent. Tesla également. Et pour le client particulier, un SUV électrique s'avère bien trop onéreux sans les incitants fiscaux. Certains constructeurs expérimentent aussi les motorisations au gaz naturel et même à l'hydrogène. Cependant, l'implémentation de ces technologies à grande échelle n'est pas encore pour demain.