Créée en 1919, à l'issue de la première guerre mondiale, Gillet est la troisième des "Demoiselles de Herstal" (les deux autres étant FN et Saroléa). Installés rue Hayeneux à Herstal, les Ateliers Gillet ont été fondés par Léon Gillet, comptable de formation, très tôt gagné par la passion du monde nouveau et passionnant de la motocyclette. Très vite la marque obtient des succès sportifs comme, en 1921, la victoire au premier Grand Prix de Belgique dans la catégorie 350cc, des premières places aux Paris-Nice, Circuit des Vosges, et autres épreuves de régularité. Gillet entreprend aussi des raids qui sont des épopées: Paris-Constantinople en 1924, Paris-Moscou-Paris (et le Tour des Soviets) en 1925, et cerises sur le gâteau, le Tour du Monde par les Français Sexé et Andrieu en 1926-27 et Liège-Léopoldville-Liège par le lieutenant-aviateur Fabry en 1927.

Les motos Gillet s'attribuent à titre définitif le Bol d'Or en 1936 pour avoir été les premières à remporter l'épreuve au scratch à trois reprises: 1928, 1929 et 1936 (en sus des victoires de classes)! L'après-guerre marque le déclin belge des compétitions de vitesse au vu de l'intérêt du public pour le motocross, où Gillet brille en s'attribuant les Championnats de Belgique en 1946 et 1948. Pour prouver la fiabilité de sa production, les Ateliers intensifient alors leur présence dans les épreuves de régularité avec de nombreuses médailles d'or pour résultats dont la plus brillante sera la victoire de Marcel Kempeneers au Liège-Milan-Liège de 1953.

Les Ateliers Gillet fermeront définitivement leurs portes en 1958. L'expo consacré aux 100 ans des motos Gillet à Autoworld aura lieu du 29 octobre au 1er novembre. L'entrée coûte 12 euros pour les adultes, 10 euros pour les seniors, 9 euros pour les étudiants et 5 euros pour les enfants de 6 à 12 ans. Plus d'infos sur www.autoworld.be(Belga)

Créée en 1919, à l'issue de la première guerre mondiale, Gillet est la troisième des "Demoiselles de Herstal" (les deux autres étant FN et Saroléa). Installés rue Hayeneux à Herstal, les Ateliers Gillet ont été fondés par Léon Gillet, comptable de formation, très tôt gagné par la passion du monde nouveau et passionnant de la motocyclette. Très vite la marque obtient des succès sportifs comme, en 1921, la victoire au premier Grand Prix de Belgique dans la catégorie 350cc, des premières places aux Paris-Nice, Circuit des Vosges, et autres épreuves de régularité. Gillet entreprend aussi des raids qui sont des épopées: Paris-Constantinople en 1924, Paris-Moscou-Paris (et le Tour des Soviets) en 1925, et cerises sur le gâteau, le Tour du Monde par les Français Sexé et Andrieu en 1926-27 et Liège-Léopoldville-Liège par le lieutenant-aviateur Fabry en 1927. Les motos Gillet s'attribuent à titre définitif le Bol d'Or en 1936 pour avoir été les premières à remporter l'épreuve au scratch à trois reprises: 1928, 1929 et 1936 (en sus des victoires de classes)! L'après-guerre marque le déclin belge des compétitions de vitesse au vu de l'intérêt du public pour le motocross, où Gillet brille en s'attribuant les Championnats de Belgique en 1946 et 1948. Pour prouver la fiabilité de sa production, les Ateliers intensifient alors leur présence dans les épreuves de régularité avec de nombreuses médailles d'or pour résultats dont la plus brillante sera la victoire de Marcel Kempeneers au Liège-Milan-Liège de 1953. Les Ateliers Gillet fermeront définitivement leurs portes en 1958. L'expo consacré aux 100 ans des motos Gillet à Autoworld aura lieu du 29 octobre au 1er novembre. L'entrée coûte 12 euros pour les adultes, 10 euros pour les seniors, 9 euros pour les étudiants et 5 euros pour les enfants de 6 à 12 ans. Plus d'infos sur www.autoworld.be(Belga)