Dans l'immédiat, Avtovaz va renforcer les synergies existantes avec le groupe Renault, en particulier en Russie, et en créer des nouvelles, notamment au niveau de la "business unit" Dacia & Lada, même si les deux marques resteront distinctes. Lada s'apprête également à lancer un tout nouveau Niva en 2024, afin de remplacer le modèle actuel, quasi inchangé depuis... 1977, et qui vient de retrouver sa dénomination originelle, après quelques années passée sous l'étiquette banale de "Lada 4x4". Le développement d'un tout nouveau Niva a par ailleurs commencé. Il sera proposée en deux gabarits, compact et moyen, basés sur la même plateforme CMFB de Renault. Le Niva est un produit culte, et pas seulement en Russie, en raison de ses aptitudes tout-terrain remarquables conjuguées à un prix très bas et de ses solutions techniques qui étaient très avant-gardistes pour un tout-terrain des années 70 (transmission intégrale permanente, suspension avant indépendante, carrosserie monocoque...). Le remplaçant du modèle actuel, aussi connu sous le nom de Vaz 2121, sera donc un 4x4 robuste à garde au sol généreuse, dotée d'un réducteur procurant une gamme de vitesses longues et une gamme de vitesses courtes. L'esquisse du Niva Vision rendue publique par la marque de Togliatti - l'usine Lada, construite dans les années 60 pour y produire les Jigouli, versions soviétiques de la Fiat 124, porte toujours le nom du leader communiste italien Palmiro Togliatti - fait en tout cas clairement référence à la Niva "historique" et à sa face avant aussi caractéristique que sympathique, avec ses clignotants oranges au-dessus des phares. Reste à espérer que ce nouveau Niva consommera moins que l'actuel - ça ne devrait pas être très difficile - et surtout que son prix demeurera réellement accessible... Pour le reste, Lada annonce encore trois autres nouveaux modèles d'ici 2025, dont un SUV du segment C.

Dans l'immédiat, Avtovaz va renforcer les synergies existantes avec le groupe Renault, en particulier en Russie, et en créer des nouvelles, notamment au niveau de la "business unit" Dacia & Lada, même si les deux marques resteront distinctes. Lada s'apprête également à lancer un tout nouveau Niva en 2024, afin de remplacer le modèle actuel, quasi inchangé depuis... 1977, et qui vient de retrouver sa dénomination originelle, après quelques années passée sous l'étiquette banale de "Lada 4x4". Le développement d'un tout nouveau Niva a par ailleurs commencé. Il sera proposée en deux gabarits, compact et moyen, basés sur la même plateforme CMFB de Renault. Le Niva est un produit culte, et pas seulement en Russie, en raison de ses aptitudes tout-terrain remarquables conjuguées à un prix très bas et de ses solutions techniques qui étaient très avant-gardistes pour un tout-terrain des années 70 (transmission intégrale permanente, suspension avant indépendante, carrosserie monocoque...). Le remplaçant du modèle actuel, aussi connu sous le nom de Vaz 2121, sera donc un 4x4 robuste à garde au sol généreuse, dotée d'un réducteur procurant une gamme de vitesses longues et une gamme de vitesses courtes. L'esquisse du Niva Vision rendue publique par la marque de Togliatti - l'usine Lada, construite dans les années 60 pour y produire les Jigouli, versions soviétiques de la Fiat 124, porte toujours le nom du leader communiste italien Palmiro Togliatti - fait en tout cas clairement référence à la Niva "historique" et à sa face avant aussi caractéristique que sympathique, avec ses clignotants oranges au-dessus des phares. Reste à espérer que ce nouveau Niva consommera moins que l'actuel - ça ne devrait pas être très difficile - et surtout que son prix demeurera réellement accessible... Pour le reste, Lada annonce encore trois autres nouveaux modèles d'ici 2025, dont un SUV du segment C.