En fait, ce pari rappelle celui pris par les co-fondateurs de Lonely Planet Tony and Maureen Wheeler qui, en 1973, décidèrent de publier leur premier livre après un périple de Londres à Kaboul en Morris Mini Traveller. Cette voiture qu'ils avaient achetée d'occasion ne roulait pas à plus de 110 km/h ! Quarante ans après, les deux journalistes, un homme et une femme, se devront aussi de retenir 40 faits marquants de ce long voyage de 16.000 km. L'idée de cette initiative et de montrer que le voyage a particulièrement évolué en 40 années mais que Lonely Planet reste ancrée à ses traditions de découvertes, d'expériences et de contacts. La volonté est également de montrer que se lancer dans des périples originaux, audacieux et riches en expériences est plus réalisable que jamais auparavant. Ce voyage sera décrit en temps réel grâce aux réseaux sociaux. Pour Mini, il s'agit là d'une occasion de démontrer la fiabilité et la capacité de ses petites citadines, aptes aussi aux grandes escapades.(Belga)

En fait, ce pari rappelle celui pris par les co-fondateurs de Lonely Planet Tony and Maureen Wheeler qui, en 1973, décidèrent de publier leur premier livre après un périple de Londres à Kaboul en Morris Mini Traveller. Cette voiture qu'ils avaient achetée d'occasion ne roulait pas à plus de 110 km/h ! Quarante ans après, les deux journalistes, un homme et une femme, se devront aussi de retenir 40 faits marquants de ce long voyage de 16.000 km. L'idée de cette initiative et de montrer que le voyage a particulièrement évolué en 40 années mais que Lonely Planet reste ancrée à ses traditions de découvertes, d'expériences et de contacts. La volonté est également de montrer que se lancer dans des périples originaux, audacieux et riches en expériences est plus réalisable que jamais auparavant. Ce voyage sera décrit en temps réel grâce aux réseaux sociaux. Pour Mini, il s'agit là d'une occasion de démontrer la fiabilité et la capacité de ses petites citadines, aptes aussi aux grandes escapades.(Belga)