La première Rocket III était sortie en 2003 et déjà à l'époque elle détonnait dans un monde moto où ce type de cylindrée (2,3 litres à l'époque) n'existe quasi pas, en tout cas chez les constructeurs généralistes. La nouvelle mouture reprend le même principe, mais avec un châssis plus abouti, afin de mieux profiter de son potentiel : 167 ch et 221 Nm de couple !

Le nouveau millésime se décline en 3 versions : l'exclusive TFC, une version GT et la version R. Les trois Rocket disposent d'un nouveau phare à diodes, d'un tableau de bord TFT, de nouvelles jantes de 20'' et d'un nouveau mono-bras oscillant. Pour gérer son couple, la Triumph compte sur ses assistants électroniques : un ABS à fonction "cornering" (angle), un contrôle de traction et un dispositif de typage différencié du tempérament de la bête, au travers de 4 modes (Rain, Road, Sport, plus un mode personnalisable).

Pour le confort, un régulateur de vitesse, une assistance au démarrage en côte, un système de démarrage/verrouillage sans clé et des poignées chauffantes chouchoutent le pilote. Triumph a déjà prévu une large gamme d'accessoires afin de personnaliser sa Rocket III et/ou accentuer le caractère roadster ou GT que l'on souhaite. Côté tarif, la nouvelle anglaise devrait flirter avec les 23-25.000 euros, en prix de départ.(Belga)