Cette année, Toyota est enfin parvenu à s'imposer aux 24 Heures du Mans, après plusieurs tentatives infructueuses. Cette fois, la marque japonaise avait beaucoup d'atouts dans son jeu, notamment parce qu'Audi et Porsche, les autres marques de la catégorie-reine (LMP1), n'étaient pas présentes et aussi parce que Toyota avait très bien préparé son affaire. Le seul constructeur japonais à s'être imposé dans la Sarthe par le passé a été Mazda, en 1991, avec une auto à moteur rotatif.

Pour revenir à la supercar Toyota présentée dans le fan village, il s'agit de la GR Super Sport Concept, révélée pour la première fois au mois de janvier, à l'occasion du salon de Tokyo. Ce bolide est animé par un V6 biturbo de 1.000 ch. Il s'agit en fait d'un propulseur hybride très proche de celui avec lequel Gazoo, la formation officielle de Toyota en compétition automobile, s'alignait au Mans cette année.(Belga)

Cette année, Toyota est enfin parvenu à s'imposer aux 24 Heures du Mans, après plusieurs tentatives infructueuses. Cette fois, la marque japonaise avait beaucoup d'atouts dans son jeu, notamment parce qu'Audi et Porsche, les autres marques de la catégorie-reine (LMP1), n'étaient pas présentes et aussi parce que Toyota avait très bien préparé son affaire. Le seul constructeur japonais à s'être imposé dans la Sarthe par le passé a été Mazda, en 1991, avec une auto à moteur rotatif. Pour revenir à la supercar Toyota présentée dans le fan village, il s'agit de la GR Super Sport Concept, révélée pour la première fois au mois de janvier, à l'occasion du salon de Tokyo. Ce bolide est animé par un V6 biturbo de 1.000 ch. Il s'agit en fait d'un propulseur hybride très proche de celui avec lequel Gazoo, la formation officielle de Toyota en compétition automobile, s'alignait au Mans cette année.(Belga)