Dans le Korando, l'installation CNG se compose de 3 réservoirs en acier (11 litres). Dans le Tivoli, elle se compose de 2 réservoirs (10 litres). Ces réservoirs sont intégrés dans le double-fond du coffre, qui conserve ainsi un plancher de chargement parfaitement plat et la même facilité d'accès.

La connexion de remplissage CNG est soigneusement intégrée dans la trappe à carburant existante, juste à côté de l'orifice de ravitaillement en essence. Un petit écran LED indiquant la quantité de gaz restante est installé sur la planche de bord. Le conducteur peut rouler au CNG sans se préoccuper de rien, puisque le système démarre à l'essence et bascule ensuite automatiquement sur le gaz naturel. Lorsque les réservoirs de gaz sont vides, le système revient automatiquement et de façon imperceptible à l'essence.

De plus en plus de concessionnaires SsangYong étant certifiés pour le travail du CNG, les utilisateurs peuvent s'y rendre pour les entretiens réguliers comme pour l'inspection de l'installation CNG. Ces modèles CNG seront disponibles à la commande au Salon de Bruxelles, et seront livrés "dans les plus brefs délais", assure-t-on chez SsangYong.

Les clients profitent des mêmes garanties (5 ans) qu'avec n'importe quel autre modèle SsangYong. Le prix de l'installation CNG s'élève à 3.500 euros. Un investissement vite récupéré par l'utilisateur puisqu'en Flandre, il sera dispensé de TMC et de taxe annuelle de roulage pour l'année 2020.

En Wallonie, ceux qui font le choix du CNG ont droit à une prime de 500 euros. Mais le plus gros avantage est bien sûr le prix moins élevé du carburant lui-même. Comparé à l'essence ou au gasoil, la dépense par 100 km est réduite jusqu'à 50%. L'autonomie en roulant au gaz naturel atteint officiellement 190 km pour le Tivoli et 220 km pour le Korando.(Belga)

Dans le Korando, l'installation CNG se compose de 3 réservoirs en acier (11 litres). Dans le Tivoli, elle se compose de 2 réservoirs (10 litres). Ces réservoirs sont intégrés dans le double-fond du coffre, qui conserve ainsi un plancher de chargement parfaitement plat et la même facilité d'accès. La connexion de remplissage CNG est soigneusement intégrée dans la trappe à carburant existante, juste à côté de l'orifice de ravitaillement en essence. Un petit écran LED indiquant la quantité de gaz restante est installé sur la planche de bord. Le conducteur peut rouler au CNG sans se préoccuper de rien, puisque le système démarre à l'essence et bascule ensuite automatiquement sur le gaz naturel. Lorsque les réservoirs de gaz sont vides, le système revient automatiquement et de façon imperceptible à l'essence. De plus en plus de concessionnaires SsangYong étant certifiés pour le travail du CNG, les utilisateurs peuvent s'y rendre pour les entretiens réguliers comme pour l'inspection de l'installation CNG. Ces modèles CNG seront disponibles à la commande au Salon de Bruxelles, et seront livrés "dans les plus brefs délais", assure-t-on chez SsangYong. Les clients profitent des mêmes garanties (5 ans) qu'avec n'importe quel autre modèle SsangYong. Le prix de l'installation CNG s'élève à 3.500 euros. Un investissement vite récupéré par l'utilisateur puisqu'en Flandre, il sera dispensé de TMC et de taxe annuelle de roulage pour l'année 2020. En Wallonie, ceux qui font le choix du CNG ont droit à une prime de 500 euros. Mais le plus gros avantage est bien sûr le prix moins élevé du carburant lui-même. Comparé à l'essence ou au gasoil, la dépense par 100 km est réduite jusqu'à 50%. L'autonomie en roulant au gaz naturel atteint officiellement 190 km pour le Tivoli et 220 km pour le Korando.(Belga)