La Febiac (Fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle) a déjà pointé à plusieurs reprises les avantages des motos et des scooters en termes de mobilité. Il est dès lors logique que les entreprises et les organisations censées réagir vite (accidents de la route, incendies) exploitent des motos pour se rendre rapidement sur le lieu de l'incident.

À Wervik, par exemple, l'infirmier Bernard Geldof possède une moto-ambulance (Medi-Moto) pour des événements comme les compétitions de cyclisme et de course à pied. À l'étranger (notamment en Australie, aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni), les motos-ambulances servent plus fréquemment de véhicules d'intervention rapide. Dans notre pays, cela reste plutôt exceptionnel, parce qu'il y a trop peu candidats capables de rouler à moto et disposant des compétences médicales requises sur le terrain.

Les motos servent également au transport de prélèvements sanguins dans le cadre des transplantations d'organes. Control Logistics le fait depuis 2013 et possède actuellement une flotte de 7 motos, surtout utilisées de février-mars à septembre. " Quand on voit le problème des bouchons en Belgique, vous comprenez pourquoi nous utilisons des motos ", déclare-t-on là-bas. " Essayez de faire Gand-Leuven en voiture à 17 h. La moto est alors le moyen de transport idéal. " Par ailleurs, la moto peut encore intervenir dans d'autres cas, comme les incendies, même dans les embouteillages. Bref, partout où une intervention rapide sur place est importante, voire vitale, l'utilisation des motos mérite d'être envisagée, estime-t-on à la Febiac.(Belga)

La Febiac (Fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle) a déjà pointé à plusieurs reprises les avantages des motos et des scooters en termes de mobilité. Il est dès lors logique que les entreprises et les organisations censées réagir vite (accidents de la route, incendies) exploitent des motos pour se rendre rapidement sur le lieu de l'incident. À Wervik, par exemple, l'infirmier Bernard Geldof possède une moto-ambulance (Medi-Moto) pour des événements comme les compétitions de cyclisme et de course à pied. À l'étranger (notamment en Australie, aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni), les motos-ambulances servent plus fréquemment de véhicules d'intervention rapide. Dans notre pays, cela reste plutôt exceptionnel, parce qu'il y a trop peu candidats capables de rouler à moto et disposant des compétences médicales requises sur le terrain. Les motos servent également au transport de prélèvements sanguins dans le cadre des transplantations d'organes. Control Logistics le fait depuis 2013 et possède actuellement une flotte de 7 motos, surtout utilisées de février-mars à septembre. " Quand on voit le problème des bouchons en Belgique, vous comprenez pourquoi nous utilisons des motos ", déclare-t-on là-bas. " Essayez de faire Gand-Leuven en voiture à 17 h. La moto est alors le moyen de transport idéal. " Par ailleurs, la moto peut encore intervenir dans d'autres cas, comme les incendies, même dans les embouteillages. Bref, partout où une intervention rapide sur place est importante, voire vitale, l'utilisation des motos mérite d'être envisagée, estime-t-on à la Febiac.(Belga)