La première s'appelle La Bonneville Ace et fait bien sûr référence au célèbre "Ace Café" londonien, berceau et haut lieu de la scène café racer. Cette moto se veut donc une interprétation des codes originaux et très basiques des motos de ce type.

La machine se distingue par ses teintes sombres et mates, ainsi que par ses badges officiels "Ace". Les logos reprennent des anciens graphismes de l'histoire de la marque. Pour le reste, une sélection de pièces et accessoires enjolive la belle anglaise qui sera produite à 1400 exemplaires.

La seconde série spéciale baptisée Diamond Edition fête les 60 ans de la Bonneville, le modèle le plus emblématique de Triumph. A l'inverse de la Bonneville Ace, la Diamond brille au sens propre grâce à se peinture "Snowdonia White" et ses nombreuses pièces chromées. Il n'y en aura que 900 exemplaires, pour toute la planète.

Ces deux Bonneville T120 reprennent le dernier bicylindre 1200cc réalisé par Triumph. Les prix belges ne sont pas encore connus. (Belga)