Le biométhane est, en résumé, du CNG obtenu à partir de déchets ménagers. Contrairement au CNG courant, une énergie fossile, le biométhane peut donc être obtenu plus localement en recyclant les déchets des habitants.

Dans cette optique, Seat participera jusqu'en 2023 au projet "Life Landfill Biofuel". Ce dernier, récemment approuvé par la Commission européenne, a pour ambition d'obtenir du gaz renouvelable à partir des déchets de décharges communales, une source potentielle d'énergie locale présente en abondance.

Ce projet sera mis en ?uvre conjointement avec d'autres partenaires au cours des quatre prochaines années et bénéficiera d'un budget total de 4,3 millions d'euros, financé à 55 % par la Commission européenne.

De bon augure, car l'Union européenne a l'intention de limiter à 10 % la quantité de déchets communaux qui peuvent être déversés dans les décharges d'ici 2035.

Par conséquent, la conversion de déchets en biocarburant pour les véhicules est l'une des solutions à ce défi environnemental. L'Europe comptant près d'un demi-million de décharges, le développement et la recherche de procédés d'exploitation permettant l'obtention de biométhane à partir de déchets représente donc - aussi - une opportunité commerciale importante.(Belga)