Si l'on est encore loin de l'époque où des voitures autonomes conduiront des personnes pendant qu'elles dorment ou lisent, le principe d'automatisation du transport de marchandises se développe à grands pas sur les grands sites industriels privés.

Seat devient ainsi la première usine en Europe à mettre en ?uvre des robots-camions autonomes capables de se déplacer en dehors des bâtiments de l'usine et ce sans guidage par aimant, mais bien via connexion 4G et cartographie GPS. Ils se rechargent par induction (donc seuls également) et un convoi peut atteindre la taille de 25 mètres.

Chaque convoi peut aussi transporter 10 tonnes et tous ensemble (huit) ils parcourent 240 kilomètres par jour. Ils réduisent les rejets de CO2 dus à ces tâches de 1,5 tonne par an.

Les huit "AGV" opèrent en dehors des ateliers de production de l'usine de Martorell pour automatiser le transport des pièces d'un département à l'autre.

Ces nouveaux véhicules rejoignent les 200 AGV qui véhiculent déjà des pièces en interne, au sein des ateliers. Leur installation ne nécessite aucune construction ni adaptation de bâtiments.

Enfin, leur autonomie permet une meilleur gestion des stocks en alimentant toujours à temps et précisément les différentes bâtiments de l'usine.

Le projet a été développé en collaboration avec ASTI Mobile. (Belga)

Si l'on est encore loin de l'époque où des voitures autonomes conduiront des personnes pendant qu'elles dorment ou lisent, le principe d'automatisation du transport de marchandises se développe à grands pas sur les grands sites industriels privés. Seat devient ainsi la première usine en Europe à mettre en ?uvre des robots-camions autonomes capables de se déplacer en dehors des bâtiments de l'usine et ce sans guidage par aimant, mais bien via connexion 4G et cartographie GPS. Ils se rechargent par induction (donc seuls également) et un convoi peut atteindre la taille de 25 mètres. Chaque convoi peut aussi transporter 10 tonnes et tous ensemble (huit) ils parcourent 240 kilomètres par jour. Ils réduisent les rejets de CO2 dus à ces tâches de 1,5 tonne par an. Les huit "AGV" opèrent en dehors des ateliers de production de l'usine de Martorell pour automatiser le transport des pièces d'un département à l'autre. Ces nouveaux véhicules rejoignent les 200 AGV qui véhiculent déjà des pièces en interne, au sein des ateliers. Leur installation ne nécessite aucune construction ni adaptation de bâtiments. Enfin, leur autonomie permet une meilleur gestion des stocks en alimentant toujours à temps et précisément les différentes bâtiments de l'usine. Le projet a été développé en collaboration avec ASTI Mobile. (Belga)