La Febiac, la fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle, demande aux propriétaires de deux roues motorisés de les utiliser non seulement ce 17 juin, mais aussi le reste de l'année, pour aller au travail. Moto et scooter sont en effet un élément de solution important à la problématique des embouteillages aux heures de pointe. Chaque deux roues qui circule est synonyme d'une voiture de moins sur la route, ce qui contribuer à fluidifier le trafic sur les trajets domicile-travail.

Le "ride to work day" veut attirer l'attention sur la moto et le scooter en tant que moyen de transport alternatif, car, à l'heure actuelle, ce sont principalement les transports en commun qui sont mis en avant pour résoudre les problèmes de congestion routière. Les deux roues motorisés présentent en outre l'avantage d'arriver facilement aux endroits les moins accessibles, là même où les transports publics pèchent par une couverture insuffisante.

De plus, une moto ou un scooter peuvent souvent être garés à proximité immédiate de la destination, en raison de leur faible encombrement au sol. Sait-on par exemple que la surface nécessaire pour stationner une seule voiture permet de garer trois motos ou scooters? Et enfin, le deux roues motorisé se caractérise par ses rejets de CO2 inférieurs à ceux d'une voiture moyenne.(Belga)