EQ est la nouvelle appellation pour tous les modèles électriques de la famille Mercedes à laquelle Smart appartient. L'idée de faire une Smart 100% électrique est tout sauf neuve. Dès les premières discussions concernant la future citadine ultracompacte, qui remontent à 1972, il avait été question d'en proposer une variante électrique à batteries. Et lors du lancement de la marque en 1998, il était également prévu de lancer une Smart électrique.

A cette époque, le fabricant de montres suisse Swatch était encore dans l'aventure, d'où la dénomination Swatch Mercedes ART. Ce n'est qu'assez peu de temps avant le lancement commercial que la décision a été prise de monter dans la Smart des moteurs thermiques. Mercedes a alors développé un tricylindre turbo compact de 600 cc. Plus tard viendra même un microscopique 3 cylindres turbo diesel.

A partir de 2007, une Smart électrique figure au catalogue, équipée d'une batterie de 16 kWh: de quoi assurer une autonomie (théorique) de 145 km. Les nouveaux modèles EW ont droit à une livrée aux lignes plus tendues et peuvent recevoir en option un éclairage à diodes. Les utilisateurs disposent quant à eux d'une interface dédiée pour intégrer leur smartphone. Et une appli permet de consulter à distance différents paramètres de la voiture, dont l'état de charge des batteries.(Belga)