Cette unité de production sera implantée à l'usine Renault de Flins (France) et démarrera sa production au mois de juillet prochain. Elle permettra de réaliser jusqu'à 1,5 million de masques de type chirurgical par semaine.

En s'équipant d'une ligne de fabrication de masque de technologie française, le groupe entend mettre en place une solution pérenne pour sécuriser ses approvisionnements, faire face aux risques de pénurie, de délais et d'inflation des prix, et ainsi contribuer à diminuer la forte pression de la demande sur ce marché. Cette décision a été prise en concertation avec les médecins et le département HSE (Hygiène, Santé, Environnement) du groupe.

La ligne de fabrication réalise en automatique les soudures par ultrasons, en passant par différentes opérations: déroulage des non tissés, découpe et mise en place de la barrette nasale, soudure et découpe, retournement du masque, dépose et soudure des élastiques.

Un contrôle par caméra permet de vérifier la production et garantir un haut niveau de qualité. L'ensemble des machines et matériaux utilisés pour la fabrication seront de provenance française ou européenne. Une vingtaine de collaborateurs du groupe seront formés en juin par le fabricant de l'unité de production pour être affectés à cette zone de fabrication de masques.(Belga)

Cette unité de production sera implantée à l'usine Renault de Flins (France) et démarrera sa production au mois de juillet prochain. Elle permettra de réaliser jusqu'à 1,5 million de masques de type chirurgical par semaine. En s'équipant d'une ligne de fabrication de masque de technologie française, le groupe entend mettre en place une solution pérenne pour sécuriser ses approvisionnements, faire face aux risques de pénurie, de délais et d'inflation des prix, et ainsi contribuer à diminuer la forte pression de la demande sur ce marché. Cette décision a été prise en concertation avec les médecins et le département HSE (Hygiène, Santé, Environnement) du groupe. La ligne de fabrication réalise en automatique les soudures par ultrasons, en passant par différentes opérations: déroulage des non tissés, découpe et mise en place de la barrette nasale, soudure et découpe, retournement du masque, dépose et soudure des élastiques. Un contrôle par caméra permet de vérifier la production et garantir un haut niveau de qualité. L'ensemble des machines et matériaux utilisés pour la fabrication seront de provenance française ou européenne. Une vingtaine de collaborateurs du groupe seront formés en juin par le fabricant de l'unité de production pour être affectés à cette zone de fabrication de masques.(Belga)