La percée du SUV n'est pas terminée. Les marques qui avaient anticipé la tendance en profitent pleinement. L'exemple du Renault Captur est très révélateur. Lancé en 2013, il est le leader de son segment et, en Belgique, il occupe la quatrième position parmi les cinq modèles les plus vendus, tous segments et marques confondus. Le Captur répond parfaitement aux souhaits d'un large public et profite directement de l'essor des SUV.

Le Kadjar a fait son arrivée en 2015. Il est rapidement devenu un succès mondial avec 450.000 exemplaires écoulés. Le modèle vient de subir un lifting en profondeur. Le plus gros changement se cache sous la carrosserie. Le Kadjar dispose d'une nouvelle génération de moteurs essence et diesel respectueux de l'environnement (Euro 6d-Temp). Ceux-ci consomment moins et émettent moins de CO2 tout en se révélant plus agréables et plus sportifs. Cette remarque vaut en particulier pour le moteur 1.3 TCe développé en collaboration avec Daimler. Pour le Kadjar, il est équipé d'un filtre à particules qui recycle et brûle les résidus des gaz d'échappement. Le moteur TCe est disponible en version 140 ou 160 ch, avec ou sans transmission automatique. Pour être sûr, à 100 %, de sa fiabilité, Renault lui a fait subir 40.000 h de test sur un banc d'essai, ce qui correspond à 14 années d'utilisation, à raison de 8 h par jour.

LE SOUCI DU DÉTAIL

Pour ce lifting, Renault a écouté ses clients. Qu'est-il apparu ? Ces derniers apprécient les avantages d'un SUV et leur attrait pour le Kadjar vient de son design et de son haut niveau de confort. En limitant les retouches à quelques ajustements subtils à l'avant et à l'arrière, Renault a pris soin de ne pas dénaturer son modèle. Le nouveau venu reprend la signature reconnaissable de la marque Renault avec ces feux avant en forme de C qui intègrent des feux de jour LED. La calandre se fait plus large et donne encore plus de caractère au Kadjar.

À l'intérieur, le Kadjar est devenu encore plus luxueux et attrayant. La partie centrale du tableau de bord abrite un nouveau système multimédia doté d'un écran tactile de 7 pouces, flanqué des deux côtés de touches de commande pratiques. Les sièges ergonomiques ont été redessinés et disposent désormais d'une assise à longueur réglable. Ils sont remplis d'une mousse double densité qui améliore le confort d'assise et prévient la fatigue lors de longs trajets.

Les boutons de réglage des rétroviseurs électriques se sont déplacés vers le panneau de commande. Des accents chromés décorent les ouïes de ventilation, les poignées de porte et la console centrale.

À la demande des clients, Renault a accordé plus d'attention aux détails de finition. Cela comprend également l'éclairage du seuil des portes lors de l'entrée et de la sortie. Par contre, ce qui n'a pas changé, c'est le vaste coffre qui peut toujours gagner en volume en rabattant les sièges arrière en un tournemain. Bonne route.

La percée du SUV n'est pas terminée. Les marques qui avaient anticipé la tendance en profitent pleinement. L'exemple du Renault Captur est très révélateur. Lancé en 2013, il est le leader de son segment et, en Belgique, il occupe la quatrième position parmi les cinq modèles les plus vendus, tous segments et marques confondus. Le Captur répond parfaitement aux souhaits d'un large public et profite directement de l'essor des SUV. Le Kadjar a fait son arrivée en 2015. Il est rapidement devenu un succès mondial avec 450.000 exemplaires écoulés. Le modèle vient de subir un lifting en profondeur. Le plus gros changement se cache sous la carrosserie. Le Kadjar dispose d'une nouvelle génération de moteurs essence et diesel respectueux de l'environnement (Euro 6d-Temp). Ceux-ci consomment moins et émettent moins de CO2 tout en se révélant plus agréables et plus sportifs. Cette remarque vaut en particulier pour le moteur 1.3 TCe développé en collaboration avec Daimler. Pour le Kadjar, il est équipé d'un filtre à particules qui recycle et brûle les résidus des gaz d'échappement. Le moteur TCe est disponible en version 140 ou 160 ch, avec ou sans transmission automatique. Pour être sûr, à 100 %, de sa fiabilité, Renault lui a fait subir 40.000 h de test sur un banc d'essai, ce qui correspond à 14 années d'utilisation, à raison de 8 h par jour. Pour ce lifting, Renault a écouté ses clients. Qu'est-il apparu ? Ces derniers apprécient les avantages d'un SUV et leur attrait pour le Kadjar vient de son design et de son haut niveau de confort. En limitant les retouches à quelques ajustements subtils à l'avant et à l'arrière, Renault a pris soin de ne pas dénaturer son modèle. Le nouveau venu reprend la signature reconnaissable de la marque Renault avec ces feux avant en forme de C qui intègrent des feux de jour LED. La calandre se fait plus large et donne encore plus de caractère au Kadjar. À l'intérieur, le Kadjar est devenu encore plus luxueux et attrayant. La partie centrale du tableau de bord abrite un nouveau système multimédia doté d'un écran tactile de 7 pouces, flanqué des deux côtés de touches de commande pratiques. Les sièges ergonomiques ont été redessinés et disposent désormais d'une assise à longueur réglable. Ils sont remplis d'une mousse double densité qui améliore le confort d'assise et prévient la fatigue lors de longs trajets. Les boutons de réglage des rétroviseurs électriques se sont déplacés vers le panneau de commande. Des accents chromés décorent les ouïes de ventilation, les poignées de porte et la console centrale. À la demande des clients, Renault a accordé plus d'attention aux détails de finition. Cela comprend également l'éclairage du seuil des portes lors de l'entrée et de la sortie. Par contre, ce qui n'a pas changé, c'est le vaste coffre qui peut toujours gagner en volume en rabattant les sièges arrière en un tournemain. Bonne route.