Les technologies développées par Alfa Romeo ont été utilisées dans les bateaux à moteur des années 1920 aux années 1980. Les moteurs marins sont dérivés de la légendaire Alfetta, mais aussi de la Giulietta, de la Giulia GTA, de la Montreal, de la 2600 et d'autres. Alfa Romeo a gagné sur l'eau presque autant que sur la piste et sur la route!

Les dix bateaux exposés retracent cette histoire passionnante d'un pays géographiquement très intimement lié à la vie marine. On y admire l'Arno II, un monocoque des chantiers Picchiotti à Viareggio, construit en 1946, à moteur d'Alfetta 158 qui apporté à Alfa Romeo sa première victoire en Formule 1 en 1950.

Le Loustic 2 est un bateau de course de la classe LV-1300 construit par le chantier naval Celli à Venise et propulsé par le moteur de 1300 cm3 de la Giulietta AR530.

Ensuite, il y a le Molinari-Alfa Romeo 2500, seul véhicule existant de ce type. Sa carrosserie est en alliage d'aluminium aéronautique produit par le département des hélicoptères Agusta. On peut également y voir le "Celli" de 1970, motorisé par le moteur Montréal-Autodelta.

Enfin, il y a le "Popoli-Alfa à moteur Type 33 porté à 2,5 litres qui a établi le record du monde de vitesse dans la classe KC 500 KG, qui reste invaincu à ce jour, à une vitesse moyenne de 225,145 km/h.

Les victoires, les défis, mais aussi l'histoire des "vaporetti" de Venise est racontée dans l'exposition au moyen de modèles réduits uniques, d'images historiques et d'une riche collection d'objets et de documents. Si la Covid le permet un jour, c'est à voir !(Belga)

Les technologies développées par Alfa Romeo ont été utilisées dans les bateaux à moteur des années 1920 aux années 1980. Les moteurs marins sont dérivés de la légendaire Alfetta, mais aussi de la Giulietta, de la Giulia GTA, de la Montreal, de la 2600 et d'autres. Alfa Romeo a gagné sur l'eau presque autant que sur la piste et sur la route! Les dix bateaux exposés retracent cette histoire passionnante d'un pays géographiquement très intimement lié à la vie marine. On y admire l'Arno II, un monocoque des chantiers Picchiotti à Viareggio, construit en 1946, à moteur d'Alfetta 158 qui apporté à Alfa Romeo sa première victoire en Formule 1 en 1950. Le Loustic 2 est un bateau de course de la classe LV-1300 construit par le chantier naval Celli à Venise et propulsé par le moteur de 1300 cm3 de la Giulietta AR530. Ensuite, il y a le Molinari-Alfa Romeo 2500, seul véhicule existant de ce type. Sa carrosserie est en alliage d'aluminium aéronautique produit par le département des hélicoptères Agusta. On peut également y voir le "Celli" de 1970, motorisé par le moteur Montréal-Autodelta. Enfin, il y a le "Popoli-Alfa à moteur Type 33 porté à 2,5 litres qui a établi le record du monde de vitesse dans la classe KC 500 KG, qui reste invaincu à ce jour, à une vitesse moyenne de 225,145 km/h. Les victoires, les défis, mais aussi l'histoire des "vaporetti" de Venise est racontée dans l'exposition au moyen de modèles réduits uniques, d'images historiques et d'une riche collection d'objets et de documents. Si la Covid le permet un jour, c'est à voir !(Belga)