Si les baisses les plus significatives du nombre de décès concernent les 75 ans et plus ainsi que les moins de 30 ans, les 15-29 ans restent malgré tout les plus touchés par les accidents de la route avec 160 morts.

Au total, en 2016, on a dénombré 40.096 accidents de la route faisant au total 51.827 victimes dont 47.087 blessés légers, 4.103 blessés graves et 637 personnes ayant perdu la vie dans les 30 jours suivant l'accident. Sur les 10 dernières années, si la diminution du nombre de tués sur la route s'élève en moyenne à 5% par an, elle est de 8% chez ces jeunes, relève le SPF Economie. D'après les statistiques, la moitié des décès sur les routes belges concerne le conducteur ou passager d'une voiture particulière. Les motards (motos et cyclomoteurs) représentent 14% des victimes tuées, les piétons 12% et les cyclistes 11%. Il ressort toutefois que le constat est fort différent d'une région à l'autre. En Wallonie, les conducteurs ou passagers de voitures particulières représentent 58% des victimes ayant perdu la vie sur les routes, contre 48% en Flandre. À Bruxelles, ce chiffre s'élève à 6% et la plus grande catégorie concerne les piétons: 59% des personnes tuées sur la route.

Si les baisses les plus significatives du nombre de décès concernent les 75 ans et plus ainsi que les moins de 30 ans, les 15-29 ans restent malgré tout les plus touchés par les accidents de la route avec 160 morts.Au total, en 2016, on a dénombré 40.096 accidents de la route faisant au total 51.827 victimes dont 47.087 blessés légers, 4.103 blessés graves et 637 personnes ayant perdu la vie dans les 30 jours suivant l'accident. Sur les 10 dernières années, si la diminution du nombre de tués sur la route s'élève en moyenne à 5% par an, elle est de 8% chez ces jeunes, relève le SPF Economie. D'après les statistiques, la moitié des décès sur les routes belges concerne le conducteur ou passager d'une voiture particulière. Les motards (motos et cyclomoteurs) représentent 14% des victimes tuées, les piétons 12% et les cyclistes 11%. Il ressort toutefois que le constat est fort différent d'une région à l'autre. En Wallonie, les conducteurs ou passagers de voitures particulières représentent 58% des victimes ayant perdu la vie sur les routes, contre 48% en Flandre. À Bruxelles, ce chiffre s'élève à 6% et la plus grande catégorie concerne les piétons: 59% des personnes tuées sur la route.