Pour lancer Poppy, D'Ieteren, initiateur du projet, s'est basé sur quelques chiffres clés concernant la mobilité belge: une voiture privée est garée 96% du temps, 30% de la superficie d'une ville est utilisée pour le stationnement, 12% du temps au volant est en réalité passé dans les bouchons et le coût moyen d'une voiture est estimé à 410 euros par mois.

Pour permettre une évolution des mentalités vers une mobilité partagée, la disponibilité des véhicules est un paramètre crucial. Poppy en est conscient et c'est pour répondre à cette attente que la start-up a décidé d'étendre sa flotte à 500 voitures, réparties entre Anvers et Bruxelles.

Quatre nouveaux modèles de voitures peu polluantes viendront ainsi renouveler entièrement le parc automobile de la Poppy. La première voiture, en circulation à partir de février 2020, sera la Seat Ibiza CNG, qui roule au gaz naturel, et les trois autres modèles suivront dans la foulée.

Les trottinettes électriques ne seront pas en reste en 2020, puisque de nouveaux modèles sont prévus avant l'été: plus robustes et plus sûrs, ils seront plus adaptés aux routes "typiquement belges" afin d'assurer plus de sécurité à leurs utilisateurs.(Belga)

Pour lancer Poppy, D'Ieteren, initiateur du projet, s'est basé sur quelques chiffres clés concernant la mobilité belge: une voiture privée est garée 96% du temps, 30% de la superficie d'une ville est utilisée pour le stationnement, 12% du temps au volant est en réalité passé dans les bouchons et le coût moyen d'une voiture est estimé à 410 euros par mois. Pour permettre une évolution des mentalités vers une mobilité partagée, la disponibilité des véhicules est un paramètre crucial. Poppy en est conscient et c'est pour répondre à cette attente que la start-up a décidé d'étendre sa flotte à 500 voitures, réparties entre Anvers et Bruxelles. Quatre nouveaux modèles de voitures peu polluantes viendront ainsi renouveler entièrement le parc automobile de la Poppy. La première voiture, en circulation à partir de février 2020, sera la Seat Ibiza CNG, qui roule au gaz naturel, et les trois autres modèles suivront dans la foulée. Les trottinettes électriques ne seront pas en reste en 2020, puisque de nouveaux modèles sont prévus avant l'été: plus robustes et plus sûrs, ils seront plus adaptés aux routes "typiquement belges" afin d'assurer plus de sécurité à leurs utilisateurs.(Belga)