Poppy est un projet lancé par deux jeunes entrepreneurs anversois travaillant en collaboration avec D'Ieteren. Pour se différencier des autres offres existantes en matière d'autopartage, Poppy a décidé de travailler selon le principe du "Free Floating", ce qui signifie que les voitures de la flotte de Poppy ne sont pas regroupées (ni ne doivent être reconduites) au même endroit mais se répartissent entre différents quartiers d'Anvers, de sorte à assurer aux utilisateurs une disponibilité plus étendue et accessible à distance pédestre raisonnable.

Le demandeur localise les voitures libres au moyen d'une application et peut ouvrir et démarrer l'automobile souhaitée avec son smartphone. Le tarif est établi à la minute et sans le moindre frais fixe (abonnement, frais de gestion). La flotte de Poppy se compose pour le moment de 20 Volkswagen Golf et 10 Audi A3 pour une phase de test qui se déroule jusqu'à la fin de cette année.

Dès le début 2018, la flotte sera portée à 350 voitures. Les autorités d'Anvers se sont déclarées très positives et ouvertes au développement de telles initiatives. (Belga)

Poppy est un projet lancé par deux jeunes entrepreneurs anversois travaillant en collaboration avec D'Ieteren. Pour se différencier des autres offres existantes en matière d'autopartage, Poppy a décidé de travailler selon le principe du "Free Floating", ce qui signifie que les voitures de la flotte de Poppy ne sont pas regroupées (ni ne doivent être reconduites) au même endroit mais se répartissent entre différents quartiers d'Anvers, de sorte à assurer aux utilisateurs une disponibilité plus étendue et accessible à distance pédestre raisonnable. Le demandeur localise les voitures libres au moyen d'une application et peut ouvrir et démarrer l'automobile souhaitée avec son smartphone. Le tarif est établi à la minute et sans le moindre frais fixe (abonnement, frais de gestion). La flotte de Poppy se compose pour le moment de 20 Volkswagen Golf et 10 Audi A3 pour une phase de test qui se déroule jusqu'à la fin de cette année. Dès le début 2018, la flotte sera portée à 350 voitures. Les autorités d'Anvers se sont déclarées très positives et ouvertes au développement de telles initiatives. (Belga)