Le lancement de la troisième génération de la Zoé dans la gamme 100% électriques de Renault marque une étape importante dans sa stratégie d'expansion électrique à grande échelle. Sept ans après la présentation de la première Zoé, elle franchit une nouvelle étape en termes de polyvalence, de qualité et de technologie. Sans oublier que la Zoé reste l'une des voitures électriques les plus abordables du marché (mais les nouveaux tarifs ne sont pas encore connus).

La Zoé gagne aussi en élégance par des formes connues soulignées par de nouveaux traits dynamiques et quelques détails qui affinent son look moderne. Cette Renault électrique est maintenant équipée d'une batterie lithium-ion de 52 kWh (40 kWh précédemment) qui étend son autonomie à 380 kilomètres selon les nouvelles normes WLTP. Sa vitesse de pointe passe de 130 à 140 km/h.

Les officiels de Renault prédisent qu'en conditions réelles, la petite Renault sera capable d'atteindre facilement les 300 kilomètres d'autonomie, ce qui conviendra à un grand nombre de navetteurs. Renault a également étendu les possibilités et la rapidité de la charge (en lui autorisant l'accès aux bornes rapide de 50 kW), de quoi, à nouveau, la rendre plus utilisable sans contraintes particulières et/ou, en tout cas, insurmontables. L'habitacle est profondément revu et calque son mobilier sur celui de la nouvelle Clio. (Belga)