Carlos Ghosn, Président-Directeur Général du Groupe Renault, a annoncé un accord de développement stratégique avec Chronocam SA. Chronocam a mis au point des capteurs de vision inspirés de l'?il humain "pour apporter une vraie rupture dans les solutions de vision artificielle appliquées à l'automobile" explique-t-on chez Renault. Cet accord va permettre d'entrer dans une nouvelle phase de recherche et de déploiement des solutions de Chronocam dans la détection et le traitement des informations visuelles des systèmes d'aides à la conduite (ADAS) de Renault et dans le développement de la conduite autonome. L'approche unique de Chronocam de la vision artificielle profite du savoir-faire et de l'expérience de l'entreprise dans la détection de la vision neuromorphique qui imite l'?il humain et dont le traitement se rapproche de celui du cerveau humain. En raison de l'efficacité de ces capteurs innovants, cette technologie peut compléter les méthodes de vision conventionnelles et contribuer à relever les défis du monde automobile dans les années à venir. La technologie développée par Chronocam se traduit par des bénéfices directs pour les aides à la conduite et la conduite autonome, dont une détection plus rapide des personnes et des obstacles, une amélioration de la performance des caméras pour détecter et s'adapter aux conditions environnementales et contextuelles et une baisse du coût total de mise en ?uvre qui devrait rendre les aides à la conduite accessibles à un plus grand nombre de véhicules et de marchés. Les deux entreprises travailleront ensemble afin de déployer la technologie proposée par Chronocam dans des domaines tels que l'évitement de collision, l'assistance au conducteur, la protection des piétons, la détection des angles morts, ainsi que d'autres fonctions essentielles pour améliorer la sécurité et l'efficacité de la conduite humaine et autonome.(Belga)

Carlos Ghosn, Président-Directeur Général du Groupe Renault, a annoncé un accord de développement stratégique avec Chronocam SA. Chronocam a mis au point des capteurs de vision inspirés de l'?il humain "pour apporter une vraie rupture dans les solutions de vision artificielle appliquées à l'automobile" explique-t-on chez Renault. Cet accord va permettre d'entrer dans une nouvelle phase de recherche et de déploiement des solutions de Chronocam dans la détection et le traitement des informations visuelles des systèmes d'aides à la conduite (ADAS) de Renault et dans le développement de la conduite autonome. L'approche unique de Chronocam de la vision artificielle profite du savoir-faire et de l'expérience de l'entreprise dans la détection de la vision neuromorphique qui imite l'?il humain et dont le traitement se rapproche de celui du cerveau humain. En raison de l'efficacité de ces capteurs innovants, cette technologie peut compléter les méthodes de vision conventionnelles et contribuer à relever les défis du monde automobile dans les années à venir. La technologie développée par Chronocam se traduit par des bénéfices directs pour les aides à la conduite et la conduite autonome, dont une détection plus rapide des personnes et des obstacles, une amélioration de la performance des caméras pour détecter et s'adapter aux conditions environnementales et contextuelles et une baisse du coût total de mise en ?uvre qui devrait rendre les aides à la conduite accessibles à un plus grand nombre de véhicules et de marchés. Les deux entreprises travailleront ensemble afin de déployer la technologie proposée par Chronocam dans des domaines tels que l'évitement de collision, l'assistance au conducteur, la protection des piétons, la détection des angles morts, ainsi que d'autres fonctions essentielles pour améliorer la sécurité et l'efficacité de la conduite humaine et autonome.(Belga)